Le tourisme sexuel fait partie des perversions les moins avouables de nos sociétés libérales et “libérées”.

De nombreuses associations, laïques ou confessionnelles, les églises, des organismes officiels, se sont engagées dans la lutte contre ce tourisme qui foule au pied toute dignité humaine, ne visant qu’à consommer une marchandise !

Non au Tourisme Sexuel, Crime sans Frontières

Parmi les prises de positions contre ce tourisme honteux, notons :

L’ECPAT, quant à elle, lutte depuis de nombreuses années contre ce fléau. L’ECPAT est un réseau international d’organisations travaillant ensemble afin d’éradiquer la prostitution enfantine, la pornographie enfantine, et le trafic d’enfants à des fins sexuelles.

Elle encourage la communauté mondiale à veiller à ce que chaque enfant puisse partout bénéficier de ses droits fondamentaux, librement et à l’abri de toutes les formes d’exploitation sexuelle à des fins commerciales.

L’ECPAT possède le statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies.

Crédit photo : © Aleksandr Zykov