Après différentes manifestations pour le passage du bac en contrôle continu à 100 % qui se sont produites dans les lycées partout en France depuis leur réouverture le 3 mai dernier, les lycéens ont pu se faire entendre à l’assemblée nationale.

C’est la semaine dernière, à travers la voix de Joël Aviragnet, que la colère des lycéens a été entendue. Après sa visite au lycée de Bagatelle à Saint-Gaudens, (voir article du 9 mai) les portes- paroles du mouvement ont écrit une lettre qui a été lue à l’assemblée nationale par Joël Aviragnet député du parti socialiste. Cette déclaration a pour but de faire entendre la voix des lycéens qui ne sont pas écoutés depuis le début. Ce à quoi la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal a répondu que des aménagements des épreuves avaient déjà étaient mis en place et que le ministre Jean-Michel Blanquer se montrait « soucieux » de cette situation.

Joël Aviragnet s’est par la suite exprimé sur son compte Facebook : « Je suis intervenu ce matin pour soutenir les lycéens qui viennent de vivre plus d’une année de cours perturbés. Malgré quelques assouplissements avec le contrôle continu, le Ministre de l’Education nationale maintient toujours le passage du « Grand Oral ». A moins d’un mois de cette épreuve à fort coefficient c’est surtout le « grand flou » sur un exercice qui n’a pu être préparé normalement vu la crise sanitaire et l’objet de multiples incertitudes dénoncées aussi par les syndicats enseignants. Écoutez notre jeunesse, Monsieur le Ministre ! »

Pour écouter Joël Aviragnet, voici le lien :  https://tinyurl.com/yv5c5f49