Championnat de France élite 1, 17ème journée, samedi 26 mai

Carcassonne, Stade Albert Domec

 

AS Carcassonne XIII – Racing XIII Saint-Gaudens : 36 – 24

MT : (20 – 12)

Arbitre: Kevin Delarose

Température idéale.

 

Compositions:

AS Carcassonne XIII: Bitigri, Escamilla, Storey, Albert, Gambaro, Herrero, Alberola, Drodrolagi, Kaye, Arrans, Bouregba, Agullo, Belhadri,

Sont entrés en jeu: Leveille, Mullaly, Escourrou.

Racing Saint-Gaudens :  Chanet, Lucas, Masuaute , Minga, Arréou, Wall, Gorka, Marty, North, Sentenac, Barat, Talazac, Stefani,

Sont entrés en jeu: Moliner, Bentley, Hillaire.

 

Evolution du score:

Vainqueurs :  7e: Storey (5’), Gambaro (13’), Escamilla (31’), Albert (40’, 78’), Herrero (50’), Kaye (59’); 4t: Herrero (13’, 40’, 50’, 59’)

Vaincus :  5e: Lucas (1’, 70’), Masuaute (25’, 42’), Gorka (64’); t: Marty (1’, 25’)

Cartons jaunes: Carcassonne: Kheidimi (69’) – Saint-Gaudens: Chanet (75’)

 

Les Ours ont fait trembler la forteresse

En assistant à de tels matchs, on peut facilement comprendre que le Racing Saint-Gaudinois a complètement manqué sa saison et dénombrer la perte de regrettables concours de circonstances. Mercredi soir, lanternes rouges en déplacement chez le leader à Carcassonne, les Ours ont fait trembler la forteresse. Et s’ils peuvent s’enorgueillir de ramener un seul petit point défensif de terre cathare, leur croisade n’a pas été cher payée.

Reportée après un épisode fâcheux ponctué par le covid, la partie disputée s’est révélée comme l’une des plus intenses de la saison. Avec un effectif limité pour causes de blessures et d’empêchements professionnels, l’équipe alignée par Julien Gérin n’en a pas fait moins la démonstration de son état d’esprit, de sa solidarité et de ses qualités guerrières intrinsèques.

Le géant audois a pu douter de la première à la dernière minute et s’employer à puiser dans ses retranchements, à dérouler ses rouleaux de compression pour venir à bout d’une bande d’Ours déchaînée mais disciplinée. Joli combat. De retour, le public carcassonnais ne s’est pas trompé, les 26 joueurs qui ont tout donné ont été copieusement applaudis.

 

La réaction de Julien Gérin, entraîneur de Saint-Gaudens: “ On est venu honorer notre contrat, on tient absolument à terminer notre saison, à enchaîner en une seule semaine les trois derniers matchs reportés à cause du covid. Trois jours après Avignon, jouer un mercredi à 19h à Carcassonne avec une équipe de joueurs amateurs qui, pour la plupart, ont passé leur journée au boulot, montre notre bonne volonté. Ces types sont des super mecs. Ils ont mal partout mais, avec un tel état d’esprit, ils ont faire un très gros match. Et je les félicite. Vraiment! Samedi, on jouera Villeneuve à la maison, le dernier rendez-vous de l’année. On montrera encore nos qualités et, si possible, on fera une grosse fête après.”

.