Ce mardi soir, un conseil communautaire a été tenu.

A leur arrivée, les conseillers apprennent qu’ils n’ont pas encore accès à la salle car une réunion du bureau se tient. Quelques minutes plus tard, le bureau est levé et ses membres viennent rejoindre leurs collègues.

Mais une grosse partie d’entre eux ne revient pas assister au conseil communautaire. En tout, 19 conseillers étaient absents et 8 avaient donné mandat, sur 59 membres !

Le président expliquera que c’est à sa demande car ils sont, pour certains,  ou décideurs ou salariés d’un syndicat des eaux au cœur du débat qui va se tenir, soit pour 5 d’entre eux ! Il est donc à remarquer l’absence des maires de Portet, Fonsorbes, Labarthe, Saubens, Saint-Lys, tous quatre vice-présidents, ainsi que celles de Lamasquère, Bonrepos sur Aussonnelle et Saiguède. Il ressortirait des propos du président que les thèmes du changement de syndicat des eaux couplé aux augmentations des tarifs des trois piscines gérées par l’Agglo auraient provoqué de fortes oppositions.

Concernant les deux syndicats de gestion de l’eau, le juge des référés a demandé le 29 avril d’attendre, le président du muretain agglo a démissionné le 18 mai 2021 de sa fonction de délégué à la Société Publique Locale (S.P.L.) « les eaux du SAGe ». Il est donc décidé de reporter le vote, de clore l’ancien calendrier et d’en ouvrir un nouveau pour 4 mois de nouvelles discussions.

L’actualisation des tarifs des 3 piscines a amené à son tour des échanges virulents entre les délégués qui veulent augmenter afin de renflouer le déficit et ceux qui pensent et disent que l’activité piscine l’été s’adresse à ceux qui ne partiront pas en vacances et qui n’ont pas forcément les moyens de supporter cette augmentation. Il faut quand même savoir que le déficit est de l’ordre de 1 million et demi sur 2020, certes liés au confinement, à une moindre fréquentation, à des rénovations qui ont été nécessaires ou encore à des fuites d’eau. Une commission, composée d’une petite dizaine d’élus, va être créée afin d’étudier les solutions diverses pour arrêter ce déficit. Le principe d’un tarif différencié entre clients du Muretain Agglo et extérieurs a été envisagé.

Lors du point sur le programme local de l’habitat, il a été officialisé la création d’une aire d’accueil des gens du voyage d’une capacité de 20 places entre Eaunes et Labarthe ainsi que la réalisation d’habitat adapté, lui aussi de 20 places, pour personnes souhaitant se sédentariser.

Bref, un conseil communautaire relativement incolore et dispersé dans cette grande salle « Horizon Pyrénées », les désaccords ayant été aplanis en amont.

Pour rappel: https://www.petiterepublique.com/2021/05/23/la-guerre-de-leau-pourquoi-veut-on-tuer-le-syndicat-intercommunal-des-eaux-des-coteaux-du-touch-dossier/