C’est sur ses terres du Comminges et à Cazeres sur Garonne que la présidente de région Carole Delga a décidé de présenter aux militants et à la presse, ses porte-paroles de la campagne des régionales qui débute.

Une ambiance particulière portée par une incroyable énergie de la présidente décidément en pleine forme. Didier Codorniou dit le « petit prince » l’un des porte-paroles disant même avec humour et affection « Elle nous oblige à nous surpasser » Une gauche réunie avec un adverse à battre : Le rassemblement national. Carole Delga précisera « une élection n’est jamais gagnée ou perdue ».

Une ambiance particulière également par ce mélange subtil d’enthousiasme, de simplicité, d’humour, d’envie, de sérieux quand on touche au fond ; d’un esprit de famille qui se respecte dans ses différences et ses complémentarités.

Durant cette présentation, il ressort qu’il est une évidence que la droite et la gauche ce n’est pas la même chose. Les valeurs humanistes de solidarité, de partage, d’égalité, de fraternité et de laïcité inclusive sont omniprésentes et revendiquées. Travailler et travailler encore pour rendre de l’espoir aux habitants de l’Occitane . Il faut faire en sorte que les Occitaniens retrouvent confiance en l’avenir et qu’ils aient de l’espérance pour que leurs enfants aient un avenir meilleur est le créneau décliné par la candidate à sa succession.

Seule Région de France à figurer dans le top 20 des régions européennes et première région de France en ce qui concerne l’investissement, l’entre-lignes de la candidate laisse supposer que cette élection pourrait être un test pour les présidentielles de 2022. Elle sera regardée de près dans les résultats notamment du fait qu’en Occitanie c’est une gauche unie ouverte à la société civile qui sera présente face au rassemblement national.

Les porte-paroles issus de l’ensemble des partis de gauche se sont présentés déclinant chacun à leur manière cette volonté qu’est la leur de servir les habitants de l’Occitanie dans les valeurs humanistes qui sont les leurs.

« Les porte-paroles d’Occitanie en Commun représentent les trois qualités réunies par l’ensemble de mes colistiers sur nos 13 listes départementales : l’honnêteté, la capacité à travailler sans relâche pour améliorer le quotidien des habitants de l’Occitanie et surtout le goût des autres… Je veux que nos concitoyens se sentent compris, inclus dans notre société, aidés par nos actions. En politique il faut incarner et rassembler et l’un ne va pas sans l’autre… Nous construisons collectivement un projet qui amène des solutions pour le quotidien de nos concitoyens et pour un avenir plus juste. On a la niaque ! » a déclaré Carole Delga

Les 8 porte-paroles de l’Occitanie en Commun :

  • – Valérie Rabaut, députée tarn-et-garonnaise et présidente du groupe socialistes et apparentés de l’Assemblée nationale, Parti Socialiste
  • – Didier Codorniou, vice-président régional sortant et maire de Gruissan, Parti Radical de Gauche
  • – Pierre Lacaze, infirmier, conseiller municipal à Toulouse et secrétaire départemental du Parti Communiste Français
  • – Agnès Langevine, vice- présidente régionale sortante et membre fondateur du collectif Occitanie écologie
  • – Vincent Labarthe, vice-président régional sortant et président du Grand Figeac, Parti socialiste
  • – Louise Robert, chercheuse doctorante dans le secteur de la santé, Hérault, Place Publique
  • – Vincent Bounes, médecin à Toulouse et directeur du SAMU 31, société civile
  • – Amal Couvreur, assistante sociale et vice-présidente départementale du Gard, société civile