Tennis Open Engie Saint-Gaudens , Clara Burel, encore elle,

Si la Française, à peine âgée de vingt ans, a débuté la compétition lundi avec prudence, elle confirme aujourd’hui son statut de grande championne. Au terme d’un match difficile, Clara Burel est parvenue aujourd’hui à remporter son quatrième match d’affilée en quatre jours. Sur le court central, elle a écarté en demi-finale et en trois sets une coriace adversaire, la Hongroise Anna Bondar. Dominatrice dans le premier set gagné 6 à 3, Clara a pourtant été accrochée dans le second. Après ne pas être parvenue à trois reprises à conclure trois balles de match, dans le dernier jeu du second set, puis dans le tie break, elle cède finalement le jeu décisif à son adversaire 6 à 8. Déterminée à jouer sa chance jusqu’au bout, Anna Bondar relance ainsi la partie en imposant un déterminant troisième set qui aurait pu déstabiliser la Bretonne. Il n’en fut rien. Plus forte psychologiquement, variant jeu long, puissant et amortis judicieux, la Française remporte le dernier volet 6 à 3. « Cela bouillonnait, confiera au terme de la partie Clara Burel. Manquer ainsi trois occasions de finir le match. J’ai tout de suite essayé d’oublier, je suis restée concentrée dans le troisième set. C’était le match le plus difficile que j’ai eu à livrer depuis le début de la compétition. Mon adversaire jouait vraiment bien. »

Dans l’autre demi-finale, la tête de série n°1, la Suissesse Victorija Golubic a cédé face à la Roumaine Alexandra Dulgheru. Déjà malmenée puis fatiguée la veille par la Brésilienne Beatriz Hadda Mai contre laquelle elle a peiné à s’imposer, la Zurichoise donné favorite n’a pas pu donner le change à son adversaire expérimentée du jour. En 2016, la Roumaine était parvenue au 26ème rang mondial, c’est dire si elle n’est pas n’importe qui. Après un arrêt des compétitions, Alexandra est aujourd’hui de retour. Elle a su imposer son jeu, remporter après quelques échanges équilibrés le premier set 7 à 5. Dans le second, elle atomise sa rivale. La favorite craque et essuie un cinglant 6 à 0.

La finale opposera donc ce dimanche Clara Burel à Alexandra Dulgheru. Le match à suivre à partir de 10h sur openst-gaudens.fr s’avère prometteur. Depuis la victoire d’Aravane Rezaï en 2005, aucune française ne s’est plus jamais imposée à Saint-Gaudens. Clara Burel, déjà championne du monde en double mixte junior il y a deux ans, est en passe d’écrire son nom sur les tablettes.