Christian Boato, « Il n’y a plus de temps à perdre ! Pour inscrire le redressement et le renouveau de notre canton » ce sont vos propres paroles, pouvez-vous développer votre propos..?

« Nous avons accumulé trop de retard et manquer des occasions importantes de développement. Il n’y a aucune fatalité à voir partir ailleurs des projets et à constater le développement visible de territoires voisins. La Majorité départementale actuelle ( PS et alliés ) gouverne sans partage le département depuis 1945. Elle dispose de 48 élus sur les 54 conseillers de la Haute-Garonne et présente un bilan qui n’a pas fait avancer notre canton en lui préférant le clientélisme. Nous proposons un programme pour une gouvernance responsable et dynamique qui rompt avec l’immobilisme. Nous sommes des personnes nouvelles , convaincues , engagées pour notre canton sans souci de carriérisme. »

Christian BOATO, a fait carrière dans le secteur bancaire, responsable syndical, habitant depuis 35ans à Juzet d’Izaut. 

Mes responsabilités syndicales ont forgé en moi l’esprit de la solidarité et de l’équité. Mon engagement politique , ancré dans mon ADN s’inscrit dans une volonté affirmée d’être utile et d’accompagner les projets nécessaires à toute société de progrès.”

Danielle BAÏSSE : “Pyrénéenne de souche, je suis née et j’ai grandi dans la réalité de nos  territoires. Je vis à Saint-Mamet, depuis maintenant quinze ans. J’ai trouvé dans cette partie du Comminges un cadre  de vie authentique, et y ai noué des amitiés sincères et durables. Au terme proche d’une vie professionnelle entièrement consacrée à l’enseignement et à la formation de la jeunesse de mon pays…C’est dans un respect des identités, des paroles et des expériences de chacun, en me situant dans le dialogue à l’écoute de tous que je souhaite inscrire ma candidature et mon action.” 

Christian Boato, quels sont selon vous, les grands projets, les principaux “ateliers” de travaux qu’il faut défendre et/ou proposer si vous êtes élus.?

Nos axes prioritaires seront axés sur la redynamisation d’ un canton qui a pris beaucoup de retard. Nous privilégierons une nouvelle approche du tourisme en créant un label local , une bannière  propre au  Comminges et en exploitant, en sus des activités traditionnelles le tourisme gastronomique et les thématiques culturelles.

L’agriculture a également besoin d’un soutien particulier, nous nous appuierons sur l’action de l’état et celle du plan de relance pour mieux accompagner les jeunes agriculteurs dans leurs investissements fonciers ou en matériel d’exploitation.

La transfrontalité sera également un axe important, nous souhaitons développer les liens avec nos amis espagnols du Val d’Aran et d’Aragon en accompagnant la création de structures dynamiques communes.

Mr Boato, vous semblez reprocher au précédent Conseil Départemental, une certaine immobilité, avez- vous la même opinion sur la gestion de la Région par la même majorité ?

“Nos interventions se limiteront au champ de compétence du Conseil Départemental, nous n’interférerons ainsi pas sur celui de la région, laissant ce rôle aux acteurs de la campagne électorale régionale concernés. Je ne souhaite pas intervenir dans une campagne qui n’est pas la nôtre, les candidats aux élections régionales étant mieux placés pour y répondre.”

Quels sont vos principaux adversaires dans cette élection et les difficultés majeures ?

Nos adversaires dans cette consultation électorale seront bien sûr le binôme sortant du PS (Roselyne Artigues et Patrice Rival). Mais nous serons vigilants si un binôme marqué par le radicalisme vienne à candidater, auquel cas nous saurons faire face et donner toute preuve de notre esprit citoyen en formant si besoin un front républicain.”

Quel est votre opinion concernant le débat, en ce moment, sur les langues régionales ?

Les langues régionales font partie de notre culture, en particulier pour nous en Occitanie, je garde précieusement en mémoire les poésies et chants occitans écrits par André BOUERY , commingeois originaire d’Aspet, célèbre félibre. Il faut conserver et faire perdurer ces acquis qui sont ancrés dans notre mémoire rurale.”

baisseboato.departluchon@yahoo.com

http://boatobaissedepartementalesluchon2021