Réflexions :

Les temps changent, dans cet imbroglio de couvres feux, de campagnes de vaccinations, de confinements, de réductions des déplacements, de mise en quarantaines, de personnels de santé abouts, de gens confinés proches de la dépression ..! Voilà que le président de la Communauté de Communes, nous appelle, avec nos collègues de la presse locale, pour nous tenir au courant des avancées du projet de “MAISON de SANTE..!? Il faut reconnaitre qu’à ces instants, on se sent appartenir à une communauté intelligente, qui a appris de ses erreurs, et qui nous donne des envies de partages et de réussite.

Maisons de santé en basses vallées, un projet vital :

Mercredi 28 avril, les Elus de la Communauté de Communes Haut garonnaise étaient en réunion pour élaborer les conditions de fonctionnements et les engagements des futurs utilisateurs des deux bâtiments actuellement en cours de construction. Le budget engagé par la CCPHG est de 2,2M€, pour les 2 maisons de santé situés sur Saint Béat et Marignac. Alain Larqué en charge de la Gestion des infrastructures communautaires et petit patrimoine : “50% de cet investissement sont à la charge de la CCPHG, les 50 autres % étant répartis sur nos partenaires le Conseil Départemental, Conseil Régional, l’Europe (par le Pays : PETR) et l’ARS.” La livraison des bâtiments ce fera en fin d’été, la mise à disposition et l’ouverture aux populations, 15 septembre 2021.” 

Serge Huet, En charge de délégation santé et personnes en situation de fragilité : “Nous avions  rapidement à décider des montants des loyers, pour chacune des structures utilisatrices des 2 sites, ainsi que le montant des prises en charges des frais de fonctionnements et d’entretiens. C’est aujourd’hui chose faite, nous allons communiquer nos décisions aux médecins futurs locataires, avec d’autres professionnels.”

Alain Puente Président de la CCPHG : “Nous avons fait en sorte que l’impact budgétaire reste équilibré, les loyers et participations aux frais de fonctionnement des locataires soient en parfaite adéquation avec les remboursements d’emprunts de notre ComCom, qui restera propriétaire et syndic des bâtiments. Faisant ainsi profiter des aides de nos institutions aux professionnels qui vont évoluer dans ces 2 premiers sites.”

Comme le dit Serge Huet, qui semble-t-il, a été le catalyseur d’énergies et l’homme de liaison de ce projet : C’est un beau projet,  vital pour notre région. Sur les deux sites nous trouverons, 5 médecins, 4 internes, sage-femme, orthophoniste, ostéopathe, psychologue, orthopédiste, kiné, etc.

Ce qu’il faut savoir :

  • L’accueil sans rendez-vous se fera alternativement chaque jour sur les deux sites par un médecin ou un interne
  • La prise de rendez-vous pour les patients se fera de par un central commun.
  • L’accueil sera fait par un(e) secrétaire sur le site de Saint Béat.
  • Les internes seront logés gratuitement par la CCPHG, 3 studios sont prévus.
  • Interviendrons 5 médecins et 4 internes sur les 2 sites Saint Béat et Marignac

Les deux bâtiments sont chauffés par une unité de géothermie, alimentée par un forage de 154m. Chauffage au sol par basse température et production d’eau chaude. Construction réfléchie dans un but d’économies d’énergies, et d’utilisation d’énergies renouvelables. A Saint Béat la Maison de Santé est couverte d’une terrasse végétalisée, amortissant les impacts de températures. A Marignac il s’agit d’une construction en ossature bois habillée zinc.

petiterepublique.com ouvrira très prochainement un dossier sur les grandes directives techniques et architecturales retenues sur ces deux projets.