Les élus de la Communauté de communes Cagire Garonne Salat, réunis en conseil communautaire en visio-conférence le jeudi 15 avril ont adopté un budget primitif de 20 245 131 M€. 

Maîtriser les coûts

Face à la baisse des dotations de l’Etat et à la montée en puissance des communautés de communes ces dernières années, le vice-président délégué aux finances Jean-Claude Dougnac a présenté un budget entre stabilité et prudence, un budget équilibré au service du territoire.

Ce budget s’équilibre à 14 683 160 M€ en section de fonctionnement et à 5 561 971 M€ en section d’investissement.

Derrière ces chiffres, des projets, des services et la volonté de maintenir la qualité de vie des habitants et l’attractivité du territoire en le développant harmonieusement sur l’ensemble des 55 communes.

Ainsi, dans la continuité des exercices précédents, le budget de la communauté de communes est particulièrement axé sur les services rendus aux habitants et à l’essor du territoire.

Côté Enfance Jeunesse, on note le projet de crèche, Relais des Assistantes Maternelles (RAM) et centre de loisirs dans le bâtiment Saint-Jean-Baptiste à Aspet et les travaux à la crèche de Saint-Martory.

Autre priorité de ce mandat : la santé ! Un objectif : lutter contre les déserts médicaux. À ce titre la recherche active de médecins salariés et le projet d’agrandissement de la Maison de Santé à Aspet. Pour rappel le territoire intercommunal compte deux Maisons de Santé (Aspet et Saint-Martory) et une Maison Médicale (Salies-du-Salat).

Maintenir le tissu économique local et attirer de nouvelles entreprises

Côté développement économique, la création de la Zone d’Activités Montsaunès Saint-Martory bat son plein avec déjà dix lots réservés. Les travaux d’aménagement de la ZA ont débuté le 8 avril pour une durée de dix mois. Sont également maintenues les aides aux entreprises via une participation au fonds régional l’OCCAL et au fonds de solidarité exceptionnel Occitanie.

Quant au développement touristique, au cœur de l’économie du territoire, on notera la poursuite des actions en faveur d’un Territoire Vélo pour Tous avec des équipements qui permettront une offre de qualité pour les habitants et les touristes.

En 2021, le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) reste lissé à 11,5 %. Concernant les autres taxes directes locales, les taux suivants ont été votés : 7.37 % pour la taxe sur le Foncier Bâti, 7.92 % la taxe sur le foncier non bâti, et 30.25 % pour la cotisation foncière des entreprises (CFE). La taxe GEMAPI reste identique à 2020 pour la gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations.