Hervé Lyautey Président de l’association Luchon-Benasque :

« L’histoire témoigne de l’existence longue et durable de relations commerciales, culturelles, linguistiques, sportives, cinématographiques, entre les deux, Luchon et Benasque. »

« Les associations de LUCHON et de BENASQUE travaillent en étroite collaboration pour favoriser l’essor innovant de voies de communication et de technologies nouvelles d’échanges. Des relations entre l’Occitanie et la Catalogne formalisées en 2007 vont en ce sens. D’autres projets existent notamment avec le Val d’Aran . Les autorités territoriales de Haute- Garonne/ de la Région Occitanie travaillent en ce sens, l’Europe. Le Comminges bouge, axe routier avec le Val d’Aran, pistes cyclables …etc  Il existe une convention de 2015 entre Midi- Pyrénées et l’Aragon qui fonde l’ action engagée par les associations locales. Des rapports pérennes existent entre les élus des deux vallées qui partagent des valeurs communes et une ambition partagée de développement respectueuse des sites, atouts attractifs d’un tourisme montagne 4 saisons non massifié. »

L’idée directrice de l’action repose sur la protection de la nature. Celle-ci n’est pas une mise en « dormance » mais une demande de justice territoriale pour rester vivre au pays. D’où l’attente de moyens de mobilité entre les vallées. Voilà l’espérance de nos associations, voilà l’espérance des adhérentes et adhérents, voilà l’espérance des soutiens « Facebook »

Jean-Francis Rouault membre de l’association Luchon-Benasque :« Nous sommes allés à la rencontre des élus locaux. Une qualité d’accueil, d’écoute, de questionnement, caractérise ces contacts. L’idée que la vie associative peut nourrir la décision politique, sans la confondre, est bien réelle. Le débat est constructif. La remontée des besoins pousse de terre ! La vérité est de chaque côté des versants pyrénéens.»

Hervé Lyautey,  la réalisation d’un tunnel est votre principal objectif ?:

« La convention de 2015 , ci-dessus rappelée envisage une percée en ce sens. Une étude technique, à l’initiative des associations, existe et a été remise aux élus pour examen plus approfondi, notamment sur une approche décarbonée. L’idée est de dynamiser un territoire pour y rester et faire venir durablement des habitants, des entreprises et des services tout en protégeant le monde des vivants. Le tunnel n’est qu’un outil, visant à faciliter les relations humaines et à promouvoir des activités nouvelles autour des métiers de la montagne.»  

 Des réflexions courent en ce moment sur la mise en avant des produits du terroir.

Hervé  Lyautey : « En ce sens le questionnement porte sur la Qualité de la terre du Comminges, espace naturel. La production valorise un mode de culture comme le bio mais pas la terre ou nature. Certains, s’interrogent, pourquoi ne pas réfléchir à une valorisation du sol naturel ? Voilà une piste qui pourrait être étudiée dans le cadre d’une création d’un observatoire de la nature au centre des Pyrénées. Valorisation du terroir et de ses produits avec les signes officiels de qualité reconnues de chaque côté des Pyrénées. Mise en valeur par les restaurateurs des vallées, projet de lycée hôtelier en commun avec nos amis espagnols. »

Nous envisageons par des animations, d’être présent au quotidien tout en préparant demain en accord avec les élus , autorités légitimes d’une vie démocratique saine et porteuse d’espérance pour le Comminges situé sur l’axe Toulouse / Saragosse.

Nos relations avec les autres associations du Comminges vont également se développer prochainement.

Il pourrait s’agir de fédérer autour d’une synthèse des attentes.

https://www.facebook.com/LuchonBenasque/