La dictée du Tour.

La commune de Saint Gaudens et la communauté de communes Cœur et coteaux de Comminges, se sont associées pour accueillir la seizième étape du Tour de France le 13 juillet prochain.

Autour de cet évènement festif une dictée a été organisée au plan national le 19 mars  à l’attention des élèves des villes étapes. Sur la base du volontariat, il est apparu indispensable d’associer l’ensemble des classes de CM1 et CM2 du territoire. Une équipe de la mairie et de la communauté de communes était présente ce lundi 15 mars à l’école de Boulogne pour rencontrer la classe de CM2  qui s’est portée candidate à la Dictée du Tour.

Une clé usb contenant l’enregistrement de la dictée par Monsieur SIVAKOV, coureur professionnel saint gaudinois a été remise à l’enseignant, en présence de Monsieur Alain Boubée maire, et de Madame Nicole Doro directrice de cabinet. Un lot de goodies comprenant trousses et livrets du tour de France a été distribué à chaque élève participant à la Dictée du Tour.

“Ah ! Il fallait les voir plancher, ces élèves de CM1-CM2, sur la dictée du Tour de France. Ils en avaient compris les enjeux, accepté les règles, caressaient tous l’espoir d’être primés. Ils s‘étaient plongés au préalable dans l’étude du sujet. Beaucoup ont découvert l’historique de l’épreuve, les anecdotes, les grands noms, les plus belles images. La dictée finale s’est avérée un couperet. L’exercice n’était pas facile. Le texte, énoncé par le champion local Pavel Sivakov, était lu trop rapidement, pour certains. Cela engendrait quelques grognements dans les rangs soucieux de bien faire. Il a fallu faire moult retours, répétitions, relectures. Les habitués des zéros pointés n’ont pas eu d’heureuses surprises, d’autres se sont désappointés. Une seule élève, à Boulogne, a réussi le sans faute et levé les deux bras. Elle se targue déjà de franchir la ligne d’arrivée devant les autres, côte de Garenne, le 13 juillet prochain. Qu’à cela ne tienne. Être élève, c’est avoir le droit de se tromper. L’intérêt reste d’apprendre, de découvrir et d’exercer. Le Tour de France, réinvesti dans chaque discipline, a tenu en haleine toute une semaine un peloton de 24 élèves. C’est déjà gagner.”