Championnat de France élite 1, 14ème journée, dimanche 21 mars

Saint-Gaudens, stade Jules Ribet

 

Racing XIII Saint-Gaudens: 20 – Saint-Estève XIII Catalan: 40

MT : (6-12)

Très bon arbitrage de M. Benjamin Casty (sélectionné pour arbitrer la prochaine coupe du Monde)

Temps frais, vent important.

Composition des équipes:

Racing Saint-Gaudens :  Chanet, Gorka, Minga, Masuaute, Lucas, Wall, North, Bastas, Stéfani, Sentenac, Delage, Moliner, Delage, Weetman.

Remplaçants : Quemener, Bentley, Hillaire, Marty.

Saint-Estève  XIII: Brochon, Zenon, Carré, Payrou, Flovie, Zaffra, Rougé, Vailhen, Meresta, Dezaria, Laurent, Le Cam,  Cozza,

Remplaçants: Llong, Cherifi, Chan T., Jampy.

 

Vainqueurs : 7e Cozza (5, 27, 72) Le Cam (38), Llong (64), Carré (70), Payrou (75)7t: Brochon (6, 28, 39, 64, 71, 73),

Vaincus :  3e: Wall (22), Moliner (45), Marty (53) 1t: Chanet (23, 46, 54) 1p: Chanet (64)

Notes

Saint-Gaudens: Minga, excellent; Moliner, Sentenac, Marty et Hillaire très bons.

Sainbt-Estève: Cozza, excellent; Meresta très bon, Zaffra, Vailhen et Zénon bons.

 

L’essentiel

Quel beau match! Les Saint-Gaudinois avaient pour objectif de montrer à tous qu’ils ne méritent pas la dernière place du classement du championnat élite 1. Et pendant 65 minutes, ils en ont fait la démonstration, rivalisant de la tête avec des épaules avec les seconds du championnat. Si la réserve de Dragons Catalans court après le leadership et entendait bien ne pas céder le moindre point à Carcassonne, leur tâche contre le plus mal classé de l’année ne leur a pas d’abord semblé si facile. Pour cause, elle ne l’a certainement pas été. Les Dragons ont tremblé plus d’une heure, ils ont douté, ils se sont cherchés avant de ne se retrouver que dans le dernier quart d’heure. Certes, ils avaient annoncé la couleur en ouvrant le score dès la 5ème minute mais leurs adversaires n’entendaient pas aujourd’hui se faire rudoyer. Face à eux, les Ours commingeois, solidaires et conquérants, se sont montrés à la hauteur. Les Saint-Gaudinois égalisent vite. Ils encaissent à nouveau mais ils ne se découragent pas. Menés d’un essai à la pause, ils parviennent encore à revenir au score. Ils prêtent une nouvelle fois le flanc mais ils rendent un coup par un coup, un essai par un essai. Le match est équilibré, ils parviennent encore à égaliser. Et ils se font plaisir. Le banc saint-gaudinois commence à y croire, le match est superbe. L’intégration dans leurs rangs des deux quinzistes, Marty et Hillaire insuffle un élan nouveau. Toute l’équipe à l’unisson montre ses qualités. Les Saint-Gaudinois prennent l’avantage au score sur une pénalité à la 65ème minute….

Leur démonstration s’arrêtera là. A bout de souffle, ils s’écroulent pourtant dans le bras de fer. La pénalité est une mouche qui a piqué les Dragons malmenés. Les Catalans  marqueront quatre fois dans le dernier quart d’heure. Ils raflent la mise. Personne ne conclura que le score final reflète l’ensemble de la partie. Même s’ils ont retrouvé le plaisir de jouer, les Commingeois ont encoré été bien mal payés de leurs efforts.

 

Les réactions:

Julien Gérin, entraîneur de Saint-Gaudens: “ On a retrouvé nos vraies valeurs, 65 minutes. Puis on lâche. On était à la limite. Je suis à la fois content de ce que nous avons montré jusqu’à la 65ème minute puis frustré de prendre au final 40 points. Cela montre nos limites mentales. On lâche quand on devrait tenir”

Alain Lagèze, président du Racing: “Pendant 65 minutes, vous vous êtes montrés comme des guerriers responsables contre un prétendant au titre, lâchera le président Lagèze à ses joueurs de retour aux vestiaires, je vous félicite. C’est ce visage que vous allez montrer à tout le monde lors de cette fin de saison.”

Justin Murphy, entraîneur de Saint-Estève Catalan: “ Saint-Gaudens a vraiment bien joué. Leur équipe était d’abord plus physique que la nôtre. Nous n’avons pas bien commencé le match, ni en première mi-temps, ni au début de la seconde. Nous n’avons comencé à jouer qu’après la pénalité. Le score ne reflète pas du tout la partie.”