Mercredi 17 mars se tenait une séance du conseil municipal avec deux points importants à l’ordre du jour : la présentation d’une ORT et la création d’un centre de santé.

L’ORT

En préambule à la séance, Chloé Billoir, cheffe de projet ORT et Mélody Lemaistre, chargée de développement du territoire sur St Gaudens, ANCT, présentaient l’ORT (Opération de revitalisation du territoire), pour Montréjeau. Le but : rendre plus attractif le centre-ville et faciliter la réalisation de projets. Un comité de pilotage a été mis en place. Il comprend, outre la mairie, les services de l’État, le Conseil départemental, la Région Occitanie, l’Etablissement public foncier d’Occitanie et des partenaires pertinents. « Madame la Sous-préfète a souhaité intégrer notre commune dans ce dispositif. Nous sommes soutenus par la présidente de la Communauté de communes Cœur et coteaux du Comminges, que je remercie », concluait Eric Miquel. Un peu plus tard, le conseil votait pour, à l’unanimité des personnes présentes.

Le point 2 concernait l’instauration d’un compte épargne temps (CET), pour les agents de la collectivité. Ce à la demande de la CGT. Ce point a été adopté à l’unanimité des membres présents. Un accord séparé sera proposé pour le CCAS (Ehpad et SSAD). A ce titre, le SSAD rejoindra le SICASMIR à la fin 2021.

Le point 4, approuvé à l’unanimité des membres présents, nommait un référent « Fibre optique » pour la commune. Il s’agit de Pascal Perpignan, conseiller municipal.

Le point 8 concernait la suppression des trésoreries dans le Comminges. Une fois encore, tous les membres présents votaient contre. Le maire expliquait que les communes seraient gérées à St Gaudens. Pour le service des eaux et de l’assainissement, ce serait à Luchon et le centre médicosocial gérant les Ehpad à Villefranche de Lauragais.

Centre de santé municipal

Le point 10 concernait la santé et le manque crucial de médecins. Il s’agit de la création d’un centre de santé municipal.

Après avoir ouvert la Maison de santé pluriprofessionnelle il y a trois ans, et en accord avec les différents acteurs de la MSP, la municipalité travaille à la création d’un Centre de santé municipal.

Un recrutement de quatre médecins généralistes salariés 35h est en cours. Ceux-ci exerceraient également à la MSP. Deux secrétaires médicales seraient également recrutées ainsi qu’un ou une responsable. Le budget annuel prévisionnel est de l’ordre de 690.000€.

Jérôme Baron, conseiller d’opposition est inquiet pour les finances de la commune et du coût que les Montréjeaulais devront supporter. Avec son groupe, il s’abstiendra.

Pour Eric Miquel, ce coût est raisonnable en regard du service apporté à la population dans le domaine de la santé. « C’est un sujet vital pour la commune. »