Il est encore possible de nos jours de découvrir de nouvelles étoiles ! C’est ce qu’ont réalisé Michel Boutet et Jacques Sanchez de l’observatoire du balcon des étoiles à Latrape dans le Volvestre.

La soirée du 9 novembre 2018 au Balcon des Etoiles est une soirée particulière pour les guetteurs d’astéroïdes. Ce soir l’astéroïde prénommé Aspasia doit passer devant une étoile et la masquer pendant quelques secondes. Nous savons que les astéroïdes sont des petits corps du système solaire de quelques mètres à plusieurs centaines de kilomètres en orbite autour du Soleil comme les planètes. La majorité se situe dans la ceinture principale entre les planètes Mars et Jupiter. Au cour de leur déplacement sur leur orbite, les astéroïdes peuvent passer exactement devant une étoile et la masquer pendant quelques secondes. L’étoile disparait alors pendant toute la durée du phénomène. Les astronomes appellent cela une occultation d’étoile par un astéroïde.

“Celui dont il est question, s’appelle Aspasia. Il mesure 187 km de diamètre et ne présente aucun danger pour la Terre puisqu’il orbite tranquillement à près de 375 millions de kilomètres du Soleil. Rappelons que la Terre suit une orbite à près de 150 millions de kilomètres de notre étoile. C’est Michel qui affine les calculs et prévoit que le phénomène se produira à 20h 38mn 10s Temps Universel. Coupoles ouvertes, les télescopes pointent alors quelques minutes avant, l’étoile qui doit s’occulter. Cette étoile de la constellation du Verseau répond au doux nom de UCAC 4-435- 115475. Son intensité de lumière ne la classe pas parmi les plus lumineuses du ciel mais nos télescopes seront qu’en même capables de nous la montrer. Les télescopes sont opérationnels sur l’étoile et les caméras prêtes à l’enregistrement. La concentration est à son maximum et la tension monte toujours quelques minutes avant l’heure précise du phénomène.

A l’heure prévue, l’étoile disparaît sur l’écran de contrôle. Cette disparition va durer 7,6 secondes sur nos GPS. L’observation visuelle étant un succès, nous rangeons le matériel pour procéder à l’analyse des données acquises. Il nous faudra peu de temps pour remarquer qu’une deuxième baisse d’intensité s’est produite 28 secondes plus tard sur la courbe de lumière.

Une analyse rapide nous permet de suspecter la présence d’une nouvelle étoile. C’est une grande et agréable surprise puisque cette nouvelle étoile ne figure pas dans nos catalogues. Nos travaux sont régulièrement dirigés vers les services compétents de l’Union Astronomique Internationale.

En date du 1 novembre 2020 le verdict nous est revenu, nous confirmant la découverte d’une nouvelle étoile double. Il apparaît depuis que l’étoile prénommée UCAC 4-435-115475 est un Soleil autour duquel tourne un autre Soleil et que les astronomes appellent donc un étoile double.”

Le Volvestre la tête dans les étoiles et une belle découverte pour Jacques Sanchez et Michel Boutet de l’observatoire des pléiades de Latrape.