Anaïs Parnoix, ingérable est un roman qui nous immerge dans le métier de professeur d’écoles ?

Cette immersion dans le métier de professeur des écoles, nous l’avons voulue à la fois grinçante et réaliste afin de faire découvrir au grand public des zones d’ombre qu’il ne soupçonne pas, ou à peine. Cette profession est l’une des plus critiquées mais aussi l’une des plus mal connues. La majorité des gens se fondent sur leurs propres expériences de l’école pour en dessiner des contours stéréotypés que nous avons justement voulu briser. C’est alors que nos deux plumes se complètent : j’ai pour ma part une vision très “scolaire” de l’école, très ancrée dans la réalité, puisque je ne l’ai jamais quittée. Mon père a un point de vue différent et sa plume est plus fine, plus poétique, plus imaginative, moins factuelle. C’est un regard purement neutre, hors enseignement, hors éducation nationale. Sa passion de l’écriture est née il y a de nombreuses années et il a déjà écrit plus d’une dizaine de romans, dont l’un avec ma sœur Ophélie. En plus d’une tendre complicité qui nous lie depuis toujours, il nous a aussi transmis cette passion et nous avons désormais envie de partager nos écrits avec les lecteurs.

Le roman Ingérable nous donne-t-il de l’espoir dans cette école malade de son système.

Notre roman contemporain intitulé Ingérable décrit la façon d’enseigner de deux maîtresses de CM2, Ambre et Tatiana, qui tentent, dans un système malade et formaté, d’illuminer le quotidien de leurs élèves.

Les premiers retours semblent très bons ?

Nos premiers lecteurs semblent unanimes sur le fait que la lecture est fluide, le style agréable et corrosif, et qu’ils ont été surpris par certains aspects de l’enseignement à l’école élémentaire.

Comment peut-on se procurer votre livre ?

Pour se procurer notre livre, il est possible de le commander directement sur le site d’Edilivre, il coûte 18 euros en format papier. Toutefois, je serai ravie d’aller à la rencontre des futurs lecteurs en le leur apportant dédicacé directement chez eux s’ils habitent autour de Muret (dans un rayon de quinze-vingt kilomètres de Lafitte-Vigordane où nous résidons), cela leur évitera les frais de port. Pour ceux qui habiteraient un peu plus loin et qui voudraient quand même la dédicace, je peux le leur envoyer par mes propres moyens pour un montant de 22 euros (18 euros le livre et 4 euros de frais de port) ; dans ce cas-là, je leur laisse mon numéro de téléphone pour les détails liés au paiement : 06 84 54 36 98

Le livre sera disponible dans les librairies et sur les plateformes telles que Fnac ou Amazon dans les prochaines semaines.

Un livre à deux mains agréable à lire,  surprenant, corrosif parfois et qui nous fait découvrir des facettes de l’école élémentaire que l’on ne pouvait imaginer. A lire sans hésitation.

 

A propos de :

Anaïs Parnoix a obtenu une licence d’espagnol puis un master de didactique des langues à la Sorbonne (domaine du Français Langue Etrangère). Après ces cinq premières années d’études, elle est arrivée en Haute-Garonne où elle a préparé le concours de professeur des écoles qu’elle a obtenu dans l’académie de Toulouse en 2017. Elle a achevé ses études en 2018 après un second master d’enseignement. 
Sept années d’études parsemées de belles expériences et de rencontres marquantes, en France (notamment une expérience de huit mois dans un collège REP+ du nord de Paris, tout près de Barbès) comme à l’étranger (six mois en Espagne, quatre mois au Pérou, un mois aux Etats-Unis).
Depuis 2017, elle enseigne donc dans le département de la Haute Garonne.