Lettre de Eric Azémar adressée au Recteur d’Académie de Toulouse

J’ai l’honneur de porter à votre attention la vive inquiétude de la population luchonnaise et commingeoise au sujet des conditions de la prochaine rentrée scolaire dans notre commune. Au niveau de l’enseignement secondaire, un collège, un lycée professionnel, un lycée d’enseignement général sont accueillis sur deux communes, Luchon et Montauban de Luchon.
La DGH (dotation globale horaire) est certes attribuée en fonction des indicateurs développés par le logiciel national ; doit-elle pour autant ignorer la réalité du terrain, la dimension humaine de l’action éducative engagée par notre service public, financée par les citoyens et contribuables locaux ? Le quota des HS (heures supplémentaires) peut-il être supporté par les professeurs en place sans effet immédiat sur la qualité du travail réalisé ? La suppression d’un poste de CPE (conseiller principal d’éducation), attaché à la relation avec les jeunes, leurs familles, pendant le temps scolaire, au-delà bien souvent, suscite un mécontentement massif, suggère une question légitime de SECURITE et de RESPONSABILITE.
L’établissement, doté d’un internat, souffre de l’absence d’un personnel médical et social susceptible de répondre aux besoins de notre population scolaire. Je me dois de vous confirmer que la situation est devenue préoccupante.
Dans le contexte actuel, la situation s’est notablement dégradée. Manifestement, la concurrence entre l’urbain et le rural semble s’imposer au mépris d’une possible complémentarité.
Je vous serais reconnaissant, Monsieur le Recteur, de bien vouloir nous rendre visite afin d’établir ensemble un échange sur la réalité locale, à laquelle je vous sais attaché.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Recteur, l’expression de mes salutations les plus distinguées et de mon profond respect.” Le Maire, Eric AZEMAR
– Nous reviendrons sur le mouvement de grève et la manifestation qui se déroule devant la cité scolaire de Luchon ce jeudi 4 mars 2021