Comme tous les ans depuis plus de vingt ans, le lycée Paul Mathou, l’Aéro-club du Comminges et Planeurs-Pyrénées Comminges, proposent à des jeunes motivés du secteur de Saint-Gaudens-Montréjeau, une initiation à l’aéronautique. Ce, dans le but d’obtenir le Brevet d’initiation à l’Aéronautique (BIA).

Le BIA

Il atteste un niveau de culture générale dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace. Mais il améliore aussi un CV pour intégrer écoles d’ingénieurs et sociétés aéronautiques. Il ouvre de nombreuses portes aux élèves intéressés par le monde de l’aéronautique et du spatial, très porteur dans notre région.

Il permet également d’apprendre à piloter à coût réduit. Ceci est possible grâce à un système de bourses attribuées par les différentes fédérations : jusqu’à 21 ans pour l’avion et 25 ans pour le planeur et l’ULM.

Un vol d’initiation

Ils sont dix jeunes à s’être donnés rendez-vous à l’aéroclub ce mercredi 24 février après-midi. Accompagnés par Jacques Gleizes, formateur depuis 1999. « Ce sont les élèves de la session 2019/2020 », explique Jacques. « Ils ont réussi le BIA sur les quinze qui étaient inscrits. Ce vol d’initiation devait se faire en mai, puis en septembre. Il avait été annulé pour cause de covid. Ensuite, c’est la météo qui nous a joué des tours. »

Ce sont François Lagarde et Laurent cerdan, pilotes instructeurs, qui prenaient ces jeunes avec eux. A noter que la FFA (Fédération française d’aéronautique), n’autorise actuellement que les vols d’initiation. Il est également possible pour un pilote de prendre un passager, si celui-ci fait partie d’un aéroclub. L’élève est installé en « place pilote », ce qui veut dire qu’il a à sa disposition, toutes les commandes. Bien entendu, c’est l’instructeur qui réalise le décollage et l’atterrissage.

Loïc est actuellement en classe de première au lycée Paul Mathou de Gourdan-Polignan. « Je souhaite pouvoir incorporer une école d’ingénieurs. Par la suite, j’aimerais me diriger vers l’ingénierie aéronautique. »