L’inspection annuelle de la Communauté de Brigades de Cazères a été l’occasion de dresser le bilan de l’année 2020. Si les faits de délinquance enregistrent une nette baisse de 20%, en raison des confinements et couvre-feux successifs, la sécurité routière est au cœur des préoccupations avec le doublement du nombre d’accidents et une hausse de 23% des verbalisations. C’est dans une salle du Lycée Martin Malvy que le Capitaine Damien Verdoux (adjoint du Commandant Filipe Joaquim de la Compagnie de Muret) et le Major Erik Guilbert (COB de Cazères) ont convié les élus de la circonscription en comité restreint, dans le respect des gestes barrières.

Premier constat, si le nombre des interventions de la COB de Cazères a baissé de 10%, l’activité des gendarmes a très nettement augmenté (30% d’heures en plus). Une augmentation qui s’explique par une présence intensive sur le terrain liée à la surveillance et le contrôle des flux en période confinement, et plus ou moins « absorbée » par un apport en personnel passé de 17 à 20 militaires en 2020. On rappellera que la COB de Cazères ne couvre pas moins de 31 communes (soit 330 km2) et presque 20 000 habitants du territoire. Qu’il s’agisse des atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes, des atteintes aux biens, ou des escroqueries, infractions économiques et financières, on observe une baisse de la délinquance de l’ordre de 20%. Les violences intra-familiales sont stables (45 faits contre 47 en 2019), contrairement à la tendance nationale en période de confinement.

Pour ce qui relève de la sécurité routière, les chiffres ne sont malheureusement pas bons avec un bilan de 11 accidents contre 4 l’année dernière. Fort heureusement aucun mort à déplorer en 2020 mais plus de victimes (18 blessés contre 3 en 2019). Des accidents qui se produisent le plus souvent en journée à cause de l’alcool, la vitesse ou encore le refus de priorité. Et l’année 2021 a fort mal démarré avec déjà deux graves accidents qui se sont produits en janvier à Cazères (dont 1 personne décédée).

Le capitaine Damien Verdoux, a pour sa part indiqué 7200 crimes et délits recensés pour l’année 2020 à Muret et ses environs avec un taux d’élucidation de 43%. A noter que la compagnie de Muret représente la 6ème compagnie de France (sur 370) en matière de délinquance.

La réunion s’est achevée sur une note positive puisque les travaux de la future gendarmerie ont enfin débuté. Une vraie satisfaction pour la municipalité et pour les militaires qui travaillent sur ce projet depuis de longues années. Les nouveaux bâtiments devraient être opérationnels dans 18 mois et permettront d’accroître les effectifs.