Une rencontre de travail s’est déroulée ce mercredi à la mairie de Cazères entre Christophe Amunzateguy (procureur de la république de Saint-Gaudens), Filipe Joaquim (commandant de la compagnie de gendarmerie de Muret) et le maire Michel Oliva. Une réunion destinée à faire le point sur la sécurité de la commune. Le major Erik Guilbert (COB de Cazères), Cyril Nicolas (chef de la police municipale) et les représentantes de la sous-préfecture de Muret ont également pris part à la réunion.

Michel Oliva s’est félicité des efforts soutenus pour venir à bout de la petite délinquance : « Le dernier bilan de la gendarmerie fait état d’une baisse de délinquance de l’ordre de 20%. Mais on peut faire encore mieux. Nous avons la chance d’avoir un procureur qui souhaite être beaucoup plus proche de nous, de la police municipale notamment, pour améliorer les choses et régler la petite délinquance et les incivilités »

A l’issue de la réunion, tous se sont rendus sur le chantier de la future gendarmerie débuté le 18 janvier dernier rue Gabriel Marrast. Michel Oliva n’a pas manqué d’expliquer les enjeux de ce projet né de la volonté des élus locaux d’implanter une nouvelle caserne entre l’A64 et Cazères, permettant d’accueillir les militaires dans le cadre du regroupement des trois brigades de Cazères, Martres Tolosane et Le Fousseret. En plus du bâtiment dédié aux services généraux, seront construits 24 logements pour les personnels. Ces nouveaux locaux donneront ainsi le feu vert à un accroissement des effectifs qui passeront à vingt-quatre personnels.