Connue du grand public depuis 2020 pour sa fabrication de masques, l’entreprise CNI, basée à Landorthe, continue son activité première mais n’oublie pas son travail de chercheur dans le développement de la biotechnologie.

Face aux interrogations de parents qui s’interrogent en ce moment (depuis ce lundi 8 février) sur le nouveau protocole sanitaire mis en place dans les écoles, Christine  De Chabalier Nayrac précise que ses masques  appartiennent à la catégorie 1 et répondent parfaitement aux nouvelles exigences. La recherche s’intensifie dans ce domaine. Mais CNI recherche des solutions et dispositifs médicaux en particulier dans la prévention des maladies nosocomiales.

Un partenariat régional prometteur…

L’INSERM suit attentivement les travaux. Et c’est presque naturellement qu’un projet de recherche collaboratif s’est créé entre un laboratoire du CNRS de Montpellier, le CHU de Nîmes et CNI. Karim Kissa, chargé de recherche à l’INSERM compte beaucoup sur cette mutualisation des savoirs pour développer ensemble de nouveaux dispositifs médicaux : les applications étant des pansements, champs opératoires, blouses, sur blouses, enveloppes de table de soin, masques…

La proximité géographique de ces 4 entités en Occitanie est une force qui favorisera les échanges et se présente comme un gage supplémentaire de réussite. Christine Nayrac travaille depuis plus d’un an sur ce nouveau projet. Et cette mutualisation dont parle Karma Kissa est effective depuis ce début d’année. Christine ajoute que son entreprise Physio Contact qui travaille sur des concepts de compression post-opératoire notamment issu du sport de compétition, s’installe en Comminges. Le soutien de la Région, du Département est une bonne chose. Tout comme est apprécié ici en territoire commingeois, l’appui de la Communauté Cœur et Côteaux du Comminges. Ce projet dit-elle doit être porteur pour le Comminges!

A propos des masques

Ne jetez pas vos masques! L’entreprise CNI les recycle pour fabriquer des compressions vétérinaires pour les animaux. Une seule obligation:  les ramener propres.