Une famille de Lavelanet de Comminges a vu sa vie basculer dans le désarroi, accablée par un destin qui relève de l’ inacceptable.

Cédric est âgé de 41 ans. Il est ingénieur et travaille à Muret. Il se sont installés avec sa jeune épouse non loin de son travail à Lavelanet de Comminges où ils résident dans le village. Une vie sans histoire où le bonheur règne en maitre. Madame qui se prénomme Flavie est enceinte de son deuxième enfant et l’heureux événement est pour bientôt. Ils sont tous les deux originaire du Nord et vivent éloignés de leur famille.

Et soudain le drame

Il est 3 heures du matin quand Flavie se rend compte que son mari ne respire plus. La peur absolue et vite appelez les secours. Dépêchés très rapidement sur place ils ne pourront rien faire et Cédric ne pourra être réanimé. Le médecin ne pourra que constater son décès. Un drame effroyable pour cette femme qui voit sa vie s’effondrer. Ils sont tous les deux originaire du Nord et vivent très éloignés de leur famille.

Prévenus le maire et le conseil municipal apportent tout leur soutien à cette épouse désemparée. La journée sera consacrée aux démarches administratives et à prévenir les familles. Il faut supporter l’insupportable et c’est si douloureux. En fin de soirée, alors que ce n’était vraiment pas le moment, les premières contractions arrivent. Départ sur la maternité et à 23 heures 30 un petit garçon voyait le jour du joli prénom de Côme. On imagine avec empathie, amour et tellement de tristesse, tous les sentiments diffus et contradictoires qui ont du traverser l’esprit de cette maman qui venait de perdre son mari.

Côme ne connaitra jamais son père et portera toute sa vie le fait d’être né le jour où son Papa est retourné vers l’architecte universel. La violence et la brutalité d’un départ précipité insoutenable qui n’est pas dans l’ordre des choses. Dans quelques années Côme pourra relire ces quelques lignes qui lui rappellerons que ce jour là tout un village a porté avec sa maman une immense peine qui restera dans les mémoires. Une population qui aura également salué son arrivée dans des circonstances si particulières avec tout l’Amour et la compassion que l’on peut ressentir dans de tels moments de Vie

Toute la rédaction de Petite République.com s’associe à l’immense peine des familles et présente ses sincères condoléances à Flavie et à ses deux enfants. Bienvenue à Côme et que Cédric repose désormais en paix.