Il était aux environs de 3 heures 30 du matin ce matin à Cazères sur Garonne quand un drame épouvantable s’est produit sur la D 49 en direction de Lavelanet de Comminges. L’accident a fait un mort, 2 blessés en urgence absolue et un blessé plus léger.

Que s’est-il donc passé ce dimanche matin sur cette petite route secondaire du Volvestre. Le conducteur d’un véhicule a heurté avec une extrême violence un arbre implanté en bord de route. Sous la violence du choc, les occupants ont été éjectés de la voiture. Hugo…, un jeune de 20 ans, passager, est mort sur le coup. Une jeune fille et un jeune homme ont été très gravement blessés. Ils ont été transportés en urgence absolue à l’hôpital. Le quatrième passager a été blessé mais son pronostic vital n’est pas engagé. Victoire…, Benoit… et Charles sont seulement âgés de 16 ans à 20 ans.

Le conducteur vraisemblablement très paniqué et atterré par ce qui venait de se passer,  a quitté les lieux de l’accident en marchant à pied. Selon nos confrères de 100 pour cent “les gendarmes de la compagnie de Muret ont interpellé, ce dimanche, le conducteur de 16 ans. Ce dernier avait quitté les lieux de l’accident après le choc, pour se réfugier à son domicile. Il n’était évidemment pas en âge de conduire et a été placé dans la foulée en garde à vue. Le mis en cause devrait être présenté au parquet des mineurs ce lundi, et poursuivi a minima pour homicide et blessures involontaires avec circonstances aggravantes. Une chose est sûre, il roulait bien trop vite.” (information non vérifiée). Il s’agit selon nos sources d’un jeune adolescent qui possède un parcours difficile et chaotique, en perte de repères et de stabilité.

Selon toute vraisemblance, le conducteur avait emprunté la RD 49 reliant Cazères à Lavelanet de Comminges pour ramener à son domicile le jeune Hugo qui demeure depuis quelques mois dans cette commune.

 

Sur les lieux 24 /01 /21 16 heures

Il pleut et le vent souffle fort ce qui rajoute à la dramaturge du moment. Un groupe de jeunes venus à pied sur les lieux de l’accident repartent en silence sur Cazeres. Hugo a trouvé la mort à seulement quelques centaines de mètres de son domicile ce qui est encore plus difficile à accepter. Le destin n’a pas permis qu’il fasse cette petite distance et que tout reste comme avant. Sur place, on peut apercevoir des traces de ripage de pneus qui sortent de la route en direction du bas côté droit. Des débris de voiture sont encore présents. Un masque à oxygène et une couverture de survie ont été laissés sur place par les secours. Un arbre, qui n’est pas un platane comme dit trop souvent ça et là, porte des traces de friction mais pas de collision frontale. Le maire de Lavelanet de Comminges présent sur les lieux exprime une grande tristesse face à ce tragique accident. Il est visiblement très ému.

De nombreuses questions

A cette heure, les circonstances exactes de l’accident ne sont pas encore connues. Les gendarmes de la communauté de brigades de Cazères sur Garonne ont procédé aux constatations d’usage et ont effectué tous les prélèvements nécessaires et obligatoires prévus en cas d’accident mortel.

De nombreuses questions restent en suspens. Que faisaient ces jeunes en période de couvre feu à 3 heures du matin ? D’où venaient-ils ? Pourquoi le conducteur a-t-il perdu le contrôle du véhicule ? Pourquoi les passagers ont il été éjectés de la voiture ?

Pour l’heure, le temps est au deuil et au drame vécu par ces 5 familles qui sont plongées dans la souffrance et la consternation, chacune pour des motifs différents. Des destins brisés qui invitent au respect et à la dignité. Le temps des responsabilités viendra obligatoirement en son temps.