XIII, Trois biscottes jaunes indigestes.

« On devait gagner, lâche avec une pointe de regret dans la voix Julien Gérin, l’entraîneur du XIII Saint-Gaudinois. Mais avec un tel a priori de l’arbitre sur l’indiscipline de notre équipe, avec trois caryons jaunes, c’est très difficile d’aller gagner à Villeneuve… » En déplacement dimanche à Villeneuve pour le compte de la sixième journée de championnat, les Ours se sont montrés bien supérieurs dans l’évolution du jeu. Ils ont largement dominé la partie avant d’être lésés par les décisions arbitrales et de s’incliner 36 – 30 dans les dernières minutes de jeu.

« Après coup, je visionne le match en vidéo, justifie Julien Gérin, je ne vois pas de différence d’indiscipline entre les deux équipes. On encaisse deux essais casquettes en première mi-temps, on marque un essai refusé pour un en-avant inexistant. On prend un essai de pénalité puis trois cartons jaunes en seconde période. Dans ces conditions, on ne peut pas gagner, pas face à Villeneuve. Je me suis expliqué avec l’arbitre, M. Perreira, il est resté dans son truc, il ne pouvait avouer qu’il s’était trompé. Tout le monde a pensé, même les dirigeants de Villeneuve, que Saint-Gaudens méritait de gagner ce match. Je m’évertue à expliquer aux joueurs la discipline. On ne pourra pas gagner tant que les arbitres auront des a priori…».

Le bras de fer est resté indécis jusqu’à la dernière minute. Saint-Gaudens a pris l’avantage puis, en infériorité numérique, s’est fait reprendre, dépassé. A onze contre Treize, les Commingeois ont eu une première fois l’énergie pour contrer, revenir au score avant de céder dans le final pour un petit poil d’Ours. « Il faut continuer à avancer, ne pas s’appuyer sur de telles fautes d’arbitrage. Continuons de travailler. Nous avons bien évolué. Même s’ils sont encore à court de compétitions, les nouveaux se sont bien intégrés. Chay et Stefanos se sont fondus dans le moule, ils ont apporté un plus sans se poser de questions. Notre groupe est plus complet. Les remplaçants ont pu faire du bon boulot…. »

Le Racing Saint-Gaudinois s’en tire avec les honneurs, sans avoir le gain de s’installer au classement dans le top six tant convoité. A une journée de la mi-saison, le voilà classé neuvième. L’objectif de la qualification est toujours possible. Avec une telle prestation, on se prend à espérer. Oui, le Racing est parfaitement capable d’aller toucher les plus grosses équipes et devrait finalement le démontrer.