Le préfet condamne fermement les actions, désormais terminées, du groupe « Générations identitaire », actions purement symboliques qui n’ont provoqué aucun trouble à l’ordre public mais qui ont mobilisé inutilement les forces de l’ordre, les détournant de leur mission de surveillance de la frontière.

À la suite du déploiement d’une banderole sur un site appartenant à EDF, une personne a été auditionnée par la gendarmerie nationale et la justice saisie.

Aucune tolérance face à des propos et actions contraires aux valeurs de la République ne saurait être admise.