Couvre-feu à 18h: Réaction de Georges Méric, président du Conseil départemental

« Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé ce jeudi 14 janvier un couvre-feu à 18h sur l’ensemble du territoire national à partir de samedi prochain pour une durée minimale de 15 jours.

Je prends acte de cette nouvelle mesure de compromis entre une nécessité sanitaire et une nécessité économique. Alors que la propagation du virus est toujours inquiétante en Europe, avec un variant anglais plus contagieux qui circule déjà en France, j’appelle une fois encore nos concitoyens à faire preuve de la plus grande prudence et à respecter les consignes sanitaires.

Je demande néanmoins au gouvernement qu’une surveillance scientifique soit mise en place afin d’évaluer l’efficience de cette nouvelle mesure, sous 15 jours.

Protéger la santé du plus grand nombre en enrayant la propagation du virus doit être notre priorité absolue et collective.

Les Français ont fait preuve d’un grand sens des responsabilités. Chacun doit poursuivre ses efforts en ce sens : continuer le télétravail dès que possible, limiter les regroupements privés et appliquer les gestes barrières.
Pleinement conscient des difficultés et des souffrances que cela engendre, j’appelle l’Etat à mettre en place une stratégie de vaccination de masse, qui seule nous permettra de sortir au plus vite de cette crise.

Malheureusement, la stratégie « tester, tracer, isoler » du gouvernement a été un échec, à l’instar du démarrage trop lent de la campagne de vaccination française qui n’est pas à la hauteur des enjeux, à savoir atteindre 25 millions de personnes vaccinées d’ici cet été.

De son côté, le Conseil départemental a fait part de sa mobilisation auprès de l’Etat pour faciliter et accélérer la campagne de vaccination en Haute-Garonne, coordonnée par le Préfet.
Nous souhaitons que le nombre de centres de vaccination, qui est actuellement de 36 en Haute-Garonne, soit augmenté pour atteindre une cinquantaine de centres, soit 1 site pour 25 000 habitants.
Dans les établissements médico-sociaux, le Département propose de coordonner les campagnes de vaccination dans les résidences autonomie, les Petites Unités de Vie et les établissements pour personnes en situation de handicap. La collectivité propose également la mise en place d’une équipe mobile pour les vaccinations à domicile afin de répondre à des situations spécifiques, telles que les personnes isolées ne pouvant se déplacer.
Enfin, le SDIS 31 mettra à disposition des moyens humains (pompiers, personnels médicaux) afin de permettre l’ouverture de deux centres de vaccination supplémentaires pendant 2 semaines (Fronton et Bagnères-de-Luchon).

En ce qui concerne le nouveau protocole sanitaire dans les établissements scolaires, annoncé par le Premier ministre, les 1 200 agents départementaux qui assurent les missions de restauration scolaire et d’entretien dans les collèges, seront à nouveau pleinement mobilisés, dans des délais très contraints, pour appliquer au mieux le nouveau protocole sanitaire. »

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :