Comment passer un moment de rencontres physiques avec ses proches à l’EHPAD du Barry ?

Telle a été la réflexion de l’équipe dirigeante, menée par la directrice Elsa Esteyrie et Lucile Broute, l’animatrice de vie sociale, afin que les résident-e-s et leurs familles puissent passer un moment d’intimité en ces périodes de fêtes, tout en respectant les consignes sanitaires.

Elles ont donc été soutenues dans cette démarche par la Mairie qui a mis à leur disposition une tente afin d’organiser un petit salon propice à une rencontre sécure pour tout le monde, avec en plus des petits gâteaux à disposition fabriquées par le pâtissier de la maison.

Ce ne sont pas moins de huit employés municipaux qui sont arrivés, avec chariot de manutention, pour monter le matériel. Qu’ils en soient, personnels et décideurs, remerciés pour ce geste.

Et donc, avec deux points de rencontre à l’intérieur, ce ne sont pas moins de seize contacts par jour qui peuvent se tenir, sur rendez-vous bien évidemment. Cette situation a permis d’embaucher une auxiliaire médicale, Isabelle, chargée à plein temps de gérer cette activité, tout en intégrant que sur les 87 résidents, une soixantaine est directement concernée par ces rencontres.

Pour les familles plus lointaines (Région parisienne ou Bretagne, principalement), des visio-discussions sont organisées depuis le mois de mars (jusqu’à 8 par jour pendant le confinement total).

Information annexe, l’EHPAD recherche un personnel infirmier, dans un premier temps en CDD, et un ou une aide-soignant(e) en CDI pour renforcer l’équipe de 55 personnels.

Félicitations à toutes et tous pour cette belle démarche, empreinte d’humanisme et d’attention pour nos anciens.