Ce mercredi 9 décembre, comme chaque année à l’occasion de l’anniversaire de la loi de 1905 portant sur la séparation des églises et de l’État, la Ville de Muret s’est mobilisée.

Les adjoints au Maire Colette Perez et Michel Rueda , entourés de nombreux élus, sont allés à la rencontre des élèves des deux classes de CM1 de l’école Mermoz pour planter un arbre symbole de la laïcité sur le parvis de l’esplanade Monzon, devant l’école.

Le choix s’était porté sur un chêne vert (Quercus Ilex), symbole du travail des enfants.

Les 50 élèves de Lisa et Aude ont lu le poème de Paul Eluard « J’écris ton nom » sur lequel ils avaient travaillé et échangé en classe.

Les élus ont rappelé leur attachement aux valeurs républicaines, fondement de notre société.

Comme le Maire s’y était engagé lors de son intervention à la mémoire à Samuel Paty, il a été annoncé que toutes les écoles de Muret porteront bientôt sur leur façade, aux côtés des valeurs de la République que sont la liberté, l’égalité et la fraternité, le mot laïcité afin d’ancrer encore plus cette valeur tant attaquée ces dernières années.

Les élus ont insisté sur le rôle primordial de l’école et de l’éducation pour apprendre à partager ces valeurs du bien-vivre ensemble.

De plus, la directrice, Valérie, nous a présenté le challenge USEP qui se déroule cette semaine. Les enfants ont, dans ce cadre-là, participé mardi à une course permettant de récolter de l’argent qui sera versée aux « Restos du Cœur ».

L’USEP, qui dépend de la ligue pour l’enseignement, est l’Union sportive de l’enseignement du premier degré organise des activités sportives pour les enfants de l’école publique, de la maternelle à l’élémentaire.