Championnat de France élite 1, 4ème journée, dimanche 5 décembre

Saint-Estève, stade municipal.

Saint-Estève XIII Catalan: 50 – Racing XIII Saint-Gaudens: 14

MT : (28-4)

Arbitre: Geoffrey Poumes

Temps ensoleillé, frais, 10°.

Composition des équipes:

Saint-Estève  XIII: Brochon, Flovie, Laguerre, Romano, Franco,  Meresta, Rougé, Vailhen, Chan J., Zaffra, Cozza, Perez, Belmas, Le Cam,

Remplaçants: Chan T., Ribas, Laurent, Jampy.

Racing Saint-Gaudens :  Gorka, Delage, Sorel, Masuaute, Lucas, Minga, Franck, Dumas, , Moliner, Stéfani, Sentenac, Wall, Weetman,

Remplaçants : Quemener, Bentley, Barat, Capparos.

Vainqueurs : 9e: Le Cam (3), Laguerre (17, 73), Rouge (30, 34, 47), Flovie (31), Franco (42), Ribas (54); 7t: Brochon (19, 30, 31, 34, 42, 47, 54),

Vaincus :  3e: Delage, Wall (57, 62), 1t: Dumas (57)

L’essentiel

A égalité de points au classement du championnat de France élite 1, sur une dynamique plutôt positive, les Saint-Gaudinois se sont rendus en terre catalane avec de réelles ambitions, l’envie de bien faire, de confirmer leur potentiel. Ils ont vite déchanté.

La première demi-heure de jeu, il est vrai, avait tenu toutes ses promesses, le match engagé a démarré à 200 à l’heure et les deux équipes rivalisaient au coup par coup, Théo Delage égalisant après quelques secondes au 1er essai inscrit par la réserve des Dragons de Saint-Estève. Sur une pelouse ensoleillée, la partie s’avérait d’abord équilibrée. Le suspense n’a pourtant pas duré. Les Catalans, rapides, enchainent, débordent et marquent à trois reprises en trois minutes. Les coups de fouet du Dragon sont cinglants. Les Ours en ont le souffle coupé, la fracture ouverte au moral pèse. Bien sûr, on pourra toujours chercher à les dédouaner, à incriminer des responsabilités, des erreurs, une stratégie de jeu, une sélection de joueurs.

La réserve des Dragons n’était pas si réservé que cela. Le championnat de super league anglaise a pris fin il y  a quinze jours et six joueurs de l’équipe première sont venus épauler leurs petits frères, un fait d’armes que dénonce le président du Racing Alain Lagèze: “La fédération a autorisé Saint-Estève, contre l’avis majoritaire des différents présidents d’élite 1, à fournir à la fin de la saison des Dragons Catalans la liste des joueurs équipiers premiers. Cette decisión a permis d’aligner contre Saint-Gaudens six joueurs professionnels! Magnifique, n’est-ce pas?  Où est l’équité? Perdre comme cela, on se sent humilié. A quand une fédération catalano-audoise? ” Le banc saint-gaudinois ne pouvant rivaliser avec celui de Saint-Estève, le match a finalement tourné à la correction. Les Catalans, supérieurs, réussiront à marquer neuf essais. Les bras cassés, certes, les Ours ne les ont jamais baissés. Ils ont encaissé et continué de donner. Leur sursaut d’orgueil permettra à Brad Wall de sauver l’honneur en marquant deux fois, gage de combattivité, même dans l’adversité.

 

Les réactions:

Justin Murphy, entraîneur de Saint-Estève Catalan: “ On a fait de bons entraînements cette semaine et on a retrouvé notre travail pendant le match.Je suis content d’avoir pu intégrer à notre équipe des joueurs de l’équipe 1 comme Laguerre, Chan, Romano, le Cam… Je n’étais pas sûr de la cohésion. Avec eux, on a bien progressé et on sera encore plus fort la semaine prochaine contre Albi”.

Julien Gérin, entraîneur de Saint-Gaudens: “On a seulement joué deux fois quinze minutes, ce n’est pas assez. Contre une belle équipe de professionnels, cela ne suffit pas. Il aurait fallu qu’on mette plus de rythme, qu’on élève notre niveau de jeu qu’on on sait le faire… ”