Incompréhensions, à la demande du Gouvernement, ouverture des stations, fermeture des remontées mécaniques ?

Un collectif est en train de naître en Haut Comminges, sous l’impulsion de Claire et Christian commerçants à Luchon et Superbagnères, la station de ski qui aujourd’hui est gérée par le CD31.

Une toute première réunion s’est tenue Lundi 30 Novembre au « Super G » Superbagnères. Une trentaine de personnes étaient présentes, des commerçants, Christian Esparseil Directeur régie et Christian Mathias responsables de la station, des moniteurs de ski, des chefs d’entreprises.

Le député de la circonscription Joël Aviragnet, Patrice Rival Conseiller Départemental, Eric Azémar Maire de Luchon, Léon Oustalet, représentant le maire de Saint Aventin avaient répondu à l’invitation de Claire et Christophe, qui dès l’annonce du gouvernement, s’étaient érigés sur les réseaux sociaux contre ce qui leur semble une aberration, ouverture des stations, fermetures des remontées mécaniques.

Joël Aviragnet « qu’attendez-vous de moi ? j’ai beaucoup de mal à comprendre les arguments qu’avance le gouvernement, quand le 1ier Ministre dit ouverture des stations, fermeture des remontées mécaniques, chaque région a ses spécificités, ce devrait être des décisions qui se prennent en concertation avec les Régions, mais ce n’est jamais le cas, en gros, Paris décide. Le risque de saturation des services hospitaliers est à prendre en considération, et n’est pas à négliger, mais nous devons y réfléchir ensemble… »

Patrice Rival : « nous sommes là, et vous le savez, pour vous aider, nous devons prêter attention à maintenir un niveau d’activité sur le territoire… »

Claire : « nous avons subi la perte de fréquentation de plein fouet, due aux blocages des gilets jaunes, nous sortons de 2 années presque sans neige, maintenant la Covid…! Les aides, étant basées sur les exercices antérieurs au vu des résultats catastrophiques sur ces dernières années, nous avons droit à  RIEN ! »

Fabrice : « les stations Alpines ont tourné pendant toute la période d’été en respectant le protocole Covid, ça a très bien marché, l’Espagne ouvre ses stations, pour les fêtes de fin d’année à quelques kms de nos vallées …l’an passé la saison a débuté à mi-janvier et nous avons fermé le 11 mars, c’est peu !»

Eric Azémar Maire de Luchon, renchérit en rappelant la fermeture de l’établissement thermal, ce qui rajoute aux difficultés sur notre territoire.

C’est une véritable incompréhension, beaucoup d’agacement, la colère gronde, des réflexions fusent : « le gouvernement fait fausse route, ça paraît démentiel, quand on voit les images du métro parisien bondé, ils veulent notre mort…en plus ils nous demandent d’embaucher, pour faire quoi ? »

« C’est pas le Covid qui nous tue !! C’est les règles de protection…le paradoxe !! »

Christophe : « Luchon, une grande marche est organisée Vendredi 04 Décembre. Départ Place de l’Eglise 14h00. Mobilisons nous !! pour défendre des  entreprises sur le territoire.

Christian Mathias responsable de la station nous dit, « Nous préparons la station, pour les fêtes, et nos collègues voisins font de même. La météo semble nous être favorable à partir du 3 décembre, nous sommes à l’écoute des décisions à haut niveau, pourrons- nous ouvrir aux usagers notre ascenseur valléen? Le domaine serait-il accessible aux pratiquants raquettes, ski de fond …?? »

Les professionnels présents, ont entendu que Monsieur le Député, porterait par écrit, à la connaissance du gouvernement, leur demande d’ouverture totale des stations de sports d’hiver, en associant toutes les représentations politiques et institutionnelles, des territoires impactés. Tout le monde est d’accord pour que s’appliquent les règles simples de distanciation et autres protocoles qu’il faudra discuter, mais il faut faire vite.