Réaction de Georges Méric, président du Conseil départemental : “le dialogue doit se poursuivre avec les acteurs de terrain”

.

“J’ai pris acte de la décision du gouvernement de reporter l’ouverture des stations de ski au mois de janvier 2021, annoncée par le président de la République lors de son allocution le mardi 23 novembre dernier et confirmée par le Premier ministre ce matin.

A l’initiative de la création du Syndicat mixte Haute-Garonne Montagne en août 2018, qui regroupe sous une même gouvernance les stations des Pyrénées haut-garonnaises de Luchon-Superbagnères, Le Mourtis et Bourg d’Oueil, le Conseil départemental de la Haute-Garonne se tient aux côtés des acteurs touristiques et économiques de la montagne, mais également du personnel des stations de ski, mis en souffrance par cette décision.

Ces derniers sont des professionnels des domaines skiables et travaillent depuis plusieurs semaines à l’application d’un protocole national strict, mis en place par Domaines skiables de France, sur leurs stations, comprenant notamment le port du masque sur les remontées mécaniques et la désinfection des points de contact.

Je constate également que les Français sont majoritairement respectueux des règles sanitaires, des gestes barrières comme du port du masque dans les lieux publics.

Je souhaite que le gouvernement poursuive son dialogue avec tous les acteurs de terrain, en étroite collaboration avec les élus locaux, afin de trouver une solution pour une ouverture des stations de montagne le plus tôt possible, dans l’objectif de préserver le tissu économique local tout en garantissant la protection sanitaire des populations sur les stations”.