Les brebis ont pâturé de l’herbe à Auterive tantôt sur les berges de l’Ariège, tantôt dans le bois Notre Dame et étaient à nos côtés depuis juin dernier. En ce début du mois de novembre, elles sont désormais rentrées à la bergerie pour passer l’hiver.

Pour rappel, ces brebis de race Manech à tête rousse avaient été mises à disposition par l’EARL « Les douceurs de Skwini », de Gaillac-Toulza.

Les services Techniques de la ville ont veillé pendant ces 5 mois à leur bonne installation et à leur bon état de santé. Des abris avaient été aménagés et le nécessaire à leur bien-être (des pierres de sel, de quoi s’abreuver…) leur a été apporté régulièrement.

En tout, ces dernières ont mangé pratiquement l’équivalent de deux terrains de foot soit 18 000 m2 environ !

La réflexion de leur venue dès le printemps prochain est en cours. Cette première expérience concluante d’éco-pâturage a été très enrichissante.

Outre l’aspect ludique pour les enfants (comme pour les adultes !) d’avoir ces animaux au plus près, la démarche éco-responsable dans laquelle veut s’inscrire la commune prend sens. Grâce à l’intervention animale dans les zones vertes en cœur de ville, c’est une quantité non négligeable de gaz à effet de serre qui a été limitée grâce à la non-utilisation de tondeuses et rotofils.

Néanmoins toutes les zones vertes de la commune ne peuvent s’y prêter aisément. Lors d’une prochaine expérience, Il conviendra de s’approprier des lieux permettant d’associer l’accueil des animaux et les espaces de circulation pour les promeneurs.

Enfin, Il s’agira de trouver le bon équilibre entre l’éco-pâturage et la gestion différenciée pour une démarche optimale du respect de l’environnement.