Les « Orphelins » dans un casino, sont des pièces tombées au sol, des jetons abandonnés ou encore des tickets de jeu non encaissés par les joueurs et qui se périment au bout de vingt et un jours.

En aucun cas, cet argent ne peut être versé à l’actif de l’établissement.

Ces sommes sont répertoriées dans un registre appelé « Les Orphelins ».

A la fin de l’exercice comptable, le casino remet cette somme au Centre communal d’action sociale (CCAS) de la commune où est établi le casino.

« Cette année aura été particulière à double titre », lâche Stéphane Rodier, président directeur général.  « D’une part, la nouvelle société est née le 28 février. D’autre part, avec la pandémie, nous sommes restés fermés onze semaines lors du premier confinement et le sommes à nouveau. C’est pour cela que le chèque remis ce jour est presque deux fois moins élevé que celui de l’an passé. »

Le chèque de 695,24€ (contre 1256, 16€ en 2019), a été remis le mardi 24 novembre à Michèle Stradère, maire du village par Stéphane Rodier accompagné de Sandrine Michel, directrice générale de l’établissement.

« Je remercie infiniment le casino pour ce geste, surtout en cette période difficile », déclare la maire. « Habituellement cet argent sert à financer une partie du repas des aînés de la commune. Cette année, vu le contexte sanitaire, il n’y aura pas de repas. Par contre, les anciens de Barbazan recevront tous une surprise. »

Les travaux entamés par le casino se poursuivent. L’établissement sera opérationnel à compter du 1er décembre, à la condition qu’il soit autorisé à ouvrir. Les joueurs trouveront alors un espace totalement réaménagé avec une dizaine de machines supplémentaires. Deux nouveautés : une boule anglaise et une table de black jack, unique dans la région. Autre nouveauté, une salle spéciale pour les fumeurs. Enfin, une restauration rapide tout au long de la journée pour les petites faims.