Le Panier nestois : de la fourche à la fourchette

Le Panier nestois, un magasin où on trouve des légumes de saison d’une réelle fraîcheur, de la volaille produite par la ferme. Mais également des produits de producteurs locaux (lait, fromage, yaourt, bière, farine, pâtes, etc.).

L’EARL la ferme de Lerle est tenue par Laetitia Escobar et Régis Loo. Ce jeune couple de passionnés pour le produire bien et bon ne ménage pas ses efforts. Ils n’ont pas l’agrément bio, car c’est trop compliqué et contraignant, mais pratiquent une agriculture raisonnée sans traitement.

Du maïs à la dinde blanche en passant par le poulet

Régis, l’enfant du village, est installé depuis 2003 en tant qu’agriculteur, producteur principalement de maïs. Maïs qui est semé sans labourage.

Laetitia, gersoise d’origine a été successivement secrétaire, puis assistante maternelle. Elle était aussi passionnée de jardinage.

Lorsqu’elle rencontre Régis, c’est tout naturellement qu’elle lui propose de se lancer, à petite échelle à l’époque, dans le maraîchage et l’élevage de poulets. Ils vendent alors leur production aux amis et connaissances. Le bouche à oreille fait que la demande s’accroit. Ils décident donc de passer à la vitesse supérieure. A 35 ans, Laetitia retourne à l’école et passe avec succès un bac pro agricole lui permettant de diriger une exploitation. « Neuf mois de cours après neuf mois de grossesse », s’amuse Laetitia, maman d’Ethann âgé aujourd’hui de 5 ans.

Aujourd’hui, ce sont 400 poulets, 250 poules pondeuses et 80 dindes blanches (ces dernières peuvent peser jusqu’à dix-huit kg contre trois pour une dinde traditionnelle), qui sont élevés en plein air sur l’exploitation. Les animaux sont nourris  avec le maïs broyé de la ferme et des protéines. A ce sujet, ils récupèrent les coquilles d’huitres qu’ils broient pour donner à la volaille. Aucun médicament hormis l’homéopathie.

Deux hectares de maraîchage en plein champ et des serres.

Les projets pour 2021

Ce que recherche le couple, c’est d’être au maximum autonome. En 2021, ils vont construire des séchoirs à maïs naturels, appelés cribs. En projet également, une « tuerie », c’est-à-dire un abattoir pour leur exploitation exclusivement, avec salle de découpe, pour leurs dindes blanches qui passent difficilement sur les chaînes traditionnelles. Un simple protocole sanitaire est suffisant.

Et également un élevage de porcs Duroc. Cette race est originaire de l’est des Etats-Unis. Cette race est réputée dans le monde entier pour sa chair tendre et juteuse avec une teneur en graisse intramusculaire  plus élevée que dans les autres races, sans que la carcasse soit trop grasse.

Comme on peut le constater, Laetitia et Régis ne manquent pas d’idées pour faire avancer leur exploitation. Ce sont des passionnés et des amoureux des bonnes choses à des prix raisonnables. Et les clients leurs rendent bien en venant en nombre dans leur magasin.

Le Panier nestois : 10, place du Bioué. 06 08 15 43 82. Ouvert les mercredis et vendredis de 15h à 19h30 et le samedi de 9h à 13h (rôtisserie ce jour-là).