Communiqué de presse du groupe d’opposition du conseil municipal de Saint-Gaudens du 9 novembre 2020

Le contexte sanitaire de pandémie du Covid-19 est difficile et a des retentissements multiples qui nécessitent un investissement des collectivités à tous égards.
Les modalités de confinement n’ont pas permis de tenir la réunion publique ORT du 6 novembre 2020, celle-ci a donc été légitimement annulée par la 5C et la Mairie.
Mais pour le moment et à notre connaissance, aucune alternative n’a été proposée pour poursuivre le travail tout juste engagé sur l’Opération Revitalisation du Territoire.  Nous sommes bien d’accord sur le fait que la gestion de l’épidémie s’impose en priorité. Malgré tout, la concertation sur l’ORT est indispensable pour l’avenir de la ville et nous avons demandé aujourd’hui par courrier à la 5C et au Maire d’organiser la concertation selon des modalités adaptées au contexte. Nous faisons à ce sujet un certain nombre de propositions

Qu’est-ce que l’ORT ?

L’Opération Revitalisation du Territoire est un dispositif d’Etat porté par le Ministère de la Cohésion des Territoires. Il est à disposition des collectivités locales pour porter et mettre en œuvre un projet de territoire dans les domaines urbain, économique et social, qui vise prioritairement à lutter contre la dévitalisation des centres-villes. L’ORT vise une requalification d’ensemble d’un centre-ville pour créer un cadre de vie attractif propice au développement à long terme du territoire. Aujourd’hui, 314 communes en France bénéficient de ce programme. Le commerce, l’habitat, le foncier et l’innovation sont les 4 grands domaines d’action.
En quoi l’ORT est un dossier important pour Saint-Gaudens ?

L’ORT permet d’obtenir des financements mais surtout de refonder une politique et une stratégie pour le centre-ville et la ville toute entière. L’ORT définit des actions prioritaires qui bénéficieront pour le centre-ville et la ville toute entière. L’ORT définit des actions prioritaires qui bénéficieront
d’aides de l’état et autres acteurs mais qui plus largement redessinent ce que nous voulons faire de la ville. Actuellement, Saint-Gaudens est dans l’étape 1 : définir le projet de revitalisation urbain, économique et social de revitalisation. La contractualisation permettant la mise en œuvre est prévu en mars 2021.

La réunion du 6 novembre devait servir à cela, présenter le projet et le mettre en débat avec lespartcipant.es pour ensuite le porter dans les instances délibératives. Devons-nous accepter de renoncer à cela ? Les parties prenantes sont nombreuses sur un tel projet et elles doivent toutes pouvoir
s’exprimer et être entendues sur le sujet.

Quels sont les risques de ne pas avoir de concertation publique sur ce sujet ? 

Se priver de la concertation, c’est empêcher les habitant.es, les parties prenantes de participer et de déterminer les actions prioritaires.. C’est le risque de définir des actions qui ne correspondront qu’aux aspirations de quelques-uns sans prise en compte de la globalité du besoin de la ville.
Bref, c’est se priver d’un travail de co-construction fédérateur et c’est réduire la portée du projet, le bénéfice que Saint-Gaudens va pouvoir en tirer.

Que proposons-nous de faire ?
Ce jour, nous avons demandé au pilote de la 5C et au Maire de la ville d’organiser cette nécessaire concertation avec les habitant.es et les parties prenantes.  La situation Covid-19 ne doit pas l’empêcher, ce sont les modalités qui doivent être adaptées dans le respect des mesures barrière.

Pour exposer les pistes d’action du projet ORT et pour les mettre en discussion avec les parties prenantes, nous proposons d’utiliser différents moyens, tels que :

– Une présentation du projet dans la presse avec possibilité de contribuer par la fourniture d’une adresse postale,
– Un exposé et une consultation via les réseaux sociaux (Facebook),
– Un blog d’échange sur le site de la Mairie pour analyser et enrichir les différentes orientations,
– Une démarche par mail aux différentes associations concernées,
– Un débat en Conseil Municipal, Conseil des jeunes, Conseil des sages qui peuvent se réunir en visioconférence à distance.

L’ORT est une opportunité pour notre ville et ses habitant.es, davantage par son plan d’action que par ses financements. Alors donnons-lui toute son amplitude. Concertons réellement, comme le demande l’Etat.

Nous agissons ici pour améliorer le présent et préparer l’avenir de notre ville.

Les élu.es Gauche Ecologie
Annabelle Fauvernier, Frédéric Imbert, Corinne Marquerie, Yves Cazes