La foire de la Saint André est une tradition ancienne bien ancrée dans la commune.

Cette foire se tient le 1er vendredi de décembre qui suit la Saint André (30 novembre). Cette année, ce sera le 4 décembre.

Place Julien Ollé, il y a habituellement une dizaine de camelots, artisans, mêlant l’alimentaire et le non alimentaire.

« A cause de la pandémie, la sous-préfecture ne nous a autorisé, pour le moment, que les stands alimentaires », confie Alain Krstenik, adjoint à la commune et artisan de cette journée de fête.

Il n’y en aura que cinq ou six, dont : deux boulangers qui vendront les traditionnels tourteaux, un producteur de miel, un producteur de foies gras, un fromager.

« Il y aura un sens de circulation matérialisé par des barrières et les stands ne pourront accueillir que six personnes à la fois », indique Alain Krstenik. Et bien entendu le port du masque est obligatoire (comme il l’est depuis l’arrêté préfectoral du 24 octobre dernier sur toute la Haute-Garonne).

La daube de chez Fontan

Une autre institution : la daube de la boucherie Fontan. Un délice qu’habituellement on se partage dans la convivialité dans la salle contiguë à la boucherie. Elle est préparée par l’épouse du boucher aidée de sa sœur.

Cette année, cette daube sera seulement proposée à emporter et sur commande par téléphone au 05 61 88 96 40. Avant le 28 novembre.  Sur commande également, des tourteaux.