Veuillez trouver ci-dessous le communiqué que l’Association des Artisans et Commerçants de la ville de Muret a fait parvenir à Madame Toutut-Picard, députée de la circonscription :

« Madame la Députée, depuis hier matin les représentants de notre association qui a pour objet, entre autre de défendre les intérêts des Artisans et commerçants de la ville de Muret, ne décolèrent pas :

La sentence été prononcée par le Tribunal de ce Gouvernement : Les commerces non essentiels doivent fermer !

Nous ne sommes donc pas des commerces qui participent à la vie sociale et plus généralement encore à la vie attractive d’une ville, quel mépris …..

Après le 1er confinement respecté par tous, on assiste aujourd’hui à une sélection, un peu comme lorsque l’on doit choisir l’animal qui va à l’abattoir, celui-ci peut rester ouvert, mais le petit lui, il doit fermer, il n’est pas utile ! Les potentiels votants que nous sommes apprécient !

En fait tous ceux (une pensée aux restaurateurs) qui dès le départ ont joué le jeu des règles sanitaires, sont donc tous aujourd’hui cloués au pilori de la fermeture. Comment admettre qu’un commerce qui reçoit de 1 à 40 personnes en respectant les gestes barrières est plus dangereux qu’une grande surface qui accueille des milliers de personnes, comment admettre que les GAFA (vous savez les géants du net comme on les surnomme, ceux qui sont en train de tout détruire) oui comment croire qu’avec tous les mouvements de colis, comment croire qu’avec cela le virus ne circule pas ! Il faut vraiment être naïf pour croire cela !

Depuis le 30/10/2020, de nombreux commerces dits de proximité, vous savez« ces Petits Commerces » comme certains les appellent, ont donc reçu l’ordre de fermer leur portes.

Une fois de plus, nos élus nous donnent un coup de massue en nous obligeant à fermer nos portes. Si nous pouvons comprendre que la situation sanitaire exige des mesures appropriées, on a beaucoup de mal à comprendre que toutes les grandes enseignes de la Grande Distribution ainsi que les GAFA ont, eux, le droit de continuer à proposer leur services. Ils ne se trompent pas d’ailleurs car depuis hier sur les ondes, les réseaux sociaux et différents médias, les spots publicitaires pleuvent pour dire qui eux restent ouverts et sont donc prêts à accueillir le client « venez donc faire vos achats de fin d’année avant qu’il ne soit trop tard ».

Où est passé le Ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises? Ou sont les élus, les représentants des différentes branches qui devraient défendre nos intérêts, à part de beaux discours qui ne servent à rien, pour nous ils sont absents depuis bien longtemps ! J’ai pu lire hier que l’on mettait encore 15 Milliards de plus pour soutenir l’économie, mais pour qui ?

Fond de solidarité renforcé : Ce n’est surement pas les 1500 € qui vont calmer notre colère, encore heureux ceux qui pourront y avoir droit.

Exonération sociale : Là également LES INDEPENDANTS ne sont pas concernés, report mais paiement ensuite.

Prêts garantis par l’Etat : Tout bon chef d’Entreprise dit responsable ne va pas s’engager dans ce piège car après il faudra rembourser, certains qui sont déjà passé par cette case s’en mordent déjà les doigts !

Prise en charge des loyers : Là également, la grande majorité d’entre nous ne sera pas concernée par cette mesure.

Donc l’ensemble de ces mesures ne nous concerne pas. Certains d’entre nous vont voir disparaitre tout ce qu’ils ont mis des années à construire, alors oui nous attendons des mesures fortes et raisonnables pour que le commerce de proximité continue à vivre.

Je ne voudrais pas terminer sans avoir quand même quelques propositions à vous soumettre afin de véritablement nous aider, cela serait un signe de considération de la part du Gouvernement, nous ne demandons pas l’aumône mais des gestes forts comme :

  • Exonération totale des charges sociales pour l’année 2020.
  • Doublement de la prime de 1500 € attribuée à tous sans exception ce qui permettrait aux Indépendants de faire face aux paiements des loyers et charges diverses mais également de sortir un modeste revenu décent pour continuer à vivre (rappel le chômage n’existe pas pour les Indépendants).
  • Exonération de la CFE 2020.
  • Abattement sur la taxe foncière (pour les propriétaires de locaux commerciaux).
  • Suppression totale de la taxe locale sur la publicité 2020.
  • Suppression des droits de place et redevances diverses d’occupation du domaine publique sur toute l’année 2020.

Dans l’attente et dans l’espoir d’être entendu, veuillez accepter Madame la Députée toute notre considération. »

A Muret, le 31 octobre 2020