Les écoles de la commune, qui accueillent aussi les enfants de Montaut et Montgazin, sont une priorité pour la municipalité de Saint-Sulpice-sur-Lèze.

Dès sa prise de fonctions en juin dernier, l’équipe municipale de Saint-Sulpice-sur-Lèze a relancé les dossiers concernant les écoles de la commune qui étaient restés en suspens depuis plusieurs mois, voire plusieurs années et a réaffirmé sa volonté de collaborer avec Montaut et Montgazin sur ce sujet, comme pour d’autres, lors de réunions avec ces communes, le 1er juillet et le 9 octobre 2020.

Les trois communes ont ainsi confirmé une réelle convergence de vue.

Le projet, commun aux trois communes, de construction d’une nouvelle école maternelle près de l’élémentaire, visant à remplacer l’école Louisa Paulin, est relancé avec de nouvelles orientations en termes énergétiques et écologiques. L’étude précédente effectuée par le CAUE sera réactualisée et remaniée. Sur ce point, les trois communes ont renouvelé leur accord de co-investissement.

Même si la rénovation des bâtiments existants n’incombe qu’à la commune de Saint-Sulpice-sur-Lèze, Mme le maire, Sylvette Condis, a souhaité que les communes de Montaut et de Montgazin participent aux discussions et soient consultées sur les décisions de l’ensemble des sujets touchant aux écoles.

L’école élémentaire Anatole France nécessite des travaux importants de rénovation énergétique et d’agrandissement du réfectoire de la restauration scolaire. Une étude a été lancée il y a quelques semaines avec le soutien du PETR Pays Sud Toulousain pour établir les solutions les plus adaptées et permettre de lancer les travaux dans des délais raisonnables.

Les travaux étant concentrés sur la zone de la salle des fêtes et du gymnase dont les systèmes de chauffage sont vieillissants, il sera étudié en parallèle la réalisation d’un réseau de chauffage mutualisé privilégiant les hypothèses d’énergies renouvelables comme le bois ou la géothermie.

Le Pôle Environnement de la mairie de Saint-Sulpice-sur-Lèze veillera à ce que les choix de solutions énergétiques et écologiques les plus responsables et durables soient privilégiés pour ces travaux d’aménagement et de construction.

Une restitution régulière des projets sera effectuée auprès des usagers au fur et à mesure de l’avancement.