Session départementale du 20 octobre 2020: Les élus départementaux votent des mesures pour amortir le choc social et préparer l’avenir

Mardi 20 octobre, les élus départementaux, réunis en session, ont observé une minute de silence suivie d’applaudissements en hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, décapité vendredi dernier à Conflans-Sainte-Honorine, par un terroriste islamiste.

“Nous devons résister, faire face à l’obscurantisme, à l’intolérance, à la haine, au fanatisme, au fondamentalisme. Résister c’est dire non à l’intolérable et affirmer avec autorité les principes laïques”, a affirmé le président du Conseil départemental, Georges Méric.

Alors que l’épidémie de Covid-19 connaît une recrudescence et que le Président de la République a décrété des nouvelles restrictions pour la métropole toulousaine classée en zone d’alerte maximale, les élus départementaux ont voté la mise en place de mesures de soutien financier envers les professionnels qui oeuvrent auprès des plus fragiles.

Une prime exceptionnelle sera ainsi versée aux 4 000 salariés des services d’aide et d’accompagnement à domicile en Haute-Garonne, aux professionnels des établissements et services médico-sociaux, ainsi qu’aux professionnels et assistants familiaux relevant de l’Aide sociale à l’enfance.

Afin de soutenir les acteurs culturels, directement impactés par la réduction des manifestations, les conseillers départementaux ont décidé de renouveler le Fonds de soutien à l’initiative culturelle et d’élargir le label “Comme à la maison” à de nouvelles structures culturelles de la Haute-Garonne. Ces dispositifs viennent s’ajouter au fonds d’urgence de 3 millions d’euros créé par le Département en faveur des artistes, intermittents du spectacle et acteurs culturels haut-garonnais.

Face aux enjeux sociétaux et environnementaux, que la crise sanitaire est venue renforcer, les élus départementaux ont également lancé des appels à projets en faveur du développement de circuits courts en Haute-Garonne, en vue de lutter contre la précarité alimentaire.