Lili, 11 ans, qui demeurait depuis très peu à Gourdan Polignan avait disparue depuis trois semaines. Les réseaux sociaux avaient largement diffusé un appel à témoin de la gendarmerie, cette disparition pouvant faire penser initialement à une fugue. Mais il n’en était rien.

La jeune fille vient d’être découverte saine et sauve.

“Elle va très bien, et se trouve bonne forme. Lili a été retrouvée ce jeudi 8 octobre au matin à Poitiers par les gendarmes dont il faut souligner le travail remarquable mené sous commission rogatoire depuis maintenant trois semaines. ” C’est Christophe Amunzateguy le procureur de la République de Saint-Gaudens qui vient d’annoncer l’heureux déroulement de l’affaire. C’est le 17 septembre que Lili avait disparu entre Montréjeau et Gourdan Polignan.

Très rapidement les premiers enquêteurs ont eu la conviction qu’il ne s’agissait pas d’une fugue. D’abord sous l’autorité du Procureur de la République dans la phase flagrant délit puis sous l’autorité du juge d’instruction après l’ouverture d’une information judiciaire, l’affaire devenant complexe et demandant de gros moyens. Ce sont les enquêteurs de la brigade des recherches de Saint Gaudens et de la section recherches de Toulouse qui ont été saisis de ce dossier.

Au fil des semaines les officiers de police judiciaire de la gendarmerie ont effectué des investigations minutieuses leur permettant d’acquérir un certain nombre d’éléments leur permettant de déclencher une vaste opération en plusieurs endroits du territoire national et ce d’une manière concomitante. Des perquisitions ont été effectuées dans tous les objectifs prévus. C’est dans l’un d’entre eux que Lili a été découverte saine et sauve et en parfaite santé.

Très rapidement les enquêteurs ont eu la conviction qu’il ne s’agissait pas d’une affaire de fugue mais l’écho d’un contexte familial très particulier auquel il fallait trouver un épilogue heureux. “Les moyens engagés dans le cadre de cette enquête ont été considérables. Je tiens à saluer l’investissement des gendarmes dans ce dossier”, souligne le procureur Amunzateguy.

L’enquête se poursuit. Pour faire toute la lumière sur cet imbroglio familial qui s’est bien terminé par la découverte de la jeune fille, six gardes à vue sont en cours dont la mère et plusieurs de ses proches. C’est chez une de ses amies que Lili s’était cachée.

Une affaire qui avait suscité l’émoi dans tout le Comminges et bien au delà.