Dans une précédente édition datée du 20 septembre, nous faisions part des difficultés rencontrées par le FAM EPHAD Le Val d’Arize, maison de retraite où résident des personnes en situation d’handicap mental. 12 résidents et 7 membres du personnel avaient été détectés positifs à la Covid-19.

Le lundi 21 septembre, l’ensemble de la résidence devait subir de nouveaux tests pour suivre l’évolution de cette pandémie. Les résultats qui viennent d’arriver ne sont parvenus que bien trop tard pour permettre de mettre en place des actions efficaces y compris par anticipation. A leur lecture, l’ensemble de la direction et des personnels ont été stupéfaits par les conclusions du laboratoire. Ce ne sont pas moins de 25 résidents supplémentaires et 8 personnels qui ont été testés positifs à la  Covid-19. Parmi les résidents un cas grave a dû être hospitalisé.Tous les autres résidents ou personnels ont été mis à l’isolement.

Dès la connaissance des résultats, toutes les nouvelles dispositions ont été mises en place selon un protocole bien établi. Tout faire pour empêcher la propagation du virus et protéger les résidents et le personnel sont les seuls mots d’ordre.

Nous avons rencontré Ali Benarfa, directeur du FAM EPHAD Le Val d’Arize à Montesquieu Volvestre :

Le FAM EPHAD Le Val d’Arize vit une période difficile comment peut-on expliquer cela ?

La situation est effectivement complexe. Faire respecter des règles barrières et des distanciations physiques à des personnes en situation de handicap mental est en soi une grande difficulté qui demande à nos personnels un effort constant de chaque seconde. Un personnel qui doit être félicité pour son engagement qui va bien au delà de ce qu’on peut attendre. Un grand professionnalisme et un sens de l’humain qui force le respect.

Par contre là où les choses ne vont pas c’est dans l’attente qui existe entre les prélèvements et les résultats. Il interdit toute réaction efficace et mise en place d’un protocole immédiat ou quasi immédiat qui permettrait de gérer au plus juste la situation telle qu’elle existe en temps réel. On aurait pu éviter ou tout au moins grandement limiter ces nouveaux cas de Covid 19 dans notre établissement.

Quelles sont les perspectives maintenant ?

Les premiers personnels qui avaient été positifs vont maintenant pouvoir reprendre leur travail. L’appel que nous avons lancé sur vos colonnes pour recruter du personnel pour nous aider a très bien fonctionné. Nous remercions les personnes qui ont pris contact soit pour venir nous renforcer soit pour nous apporter leur soutien moral. Nous avons apprécié à sa juste valeur. Je remercie l’AJH qui nous a prêté main forte, Frédéric Bienvenu maire de Montesquieu Volvestre pour son soutien sans faille ainsi que tous les établissements du réseau.

Espérons que pour les prochains prélèvements nous aurons les résultats très rapidement.