Le petit avion remorquait un planeur quand il s’est écrasé sur l’aérodrome de Bagnères-de-Luchon, au sud de Toulouse

C’est un témoin ébahi qui a donné l’alerte et qui s’est précipité en premier pour porter secours au jeune pilote : «L’avion était en train de tracter un planeur, explique un témoin. À un moment, j’ai vu que le planeur se retrouvait légèrement au-dessus de l’avion. Celui-ci a décroché et a plongé vers le sol ».

Comme le soulignait Noël Bravo, président du club aéro de Luchon à nos collègues de la Dépêche du Midi : . «  L’aérologie était un peu forte cet après-midi, cela a peut-être joué dans l’accident, confirme Noël Bravo. Ce ne serait pas arrivé avec un air calme. Ceci étant, j’avais aussi un jeune de 15 ans et demi en l’air et tout s’est très bien passé… Notre aérodrome n’est pas facile. Quand on me demande de faire des heures chez nous, je dis toujours aux pilotes qu’il faut donner 30% de plus que n’importe où ailleurs ».

A leurs arrivées les pompiers de Luchon, Saint Gaudens et Saint Béat ont du désincarcérer le jeune pilote qui avaient les jambes coincées dans le cockpit.

Le jeune pilote a été héliporté mercredi dans un état grave au CHU de Purpan, à Toulouse. Son petit avion de tourisme s’est crashé aux alentours de 15h30 sur l’aérodrome de Bagnères-de-Luchon. Au moment de l’accident, l’aéroplane tractait un planeur qui a pu se décrocher à temps. Il semble que le pilote de l’avion de tourisme a décroché, chutant de 30 mètres avant de s’écraser.

Comme le veut l’usage l’enquête a été confiée par le Procureur de la République au service des de la gendarmerie des transports aériens de Toulouse spécialisée dans ce type d’accident (BGTA) . La communauté de brigades de gendarmerie de Luchon les assistera dans cette mission.

 

Actu.fr Dépeche du Midi