Arnaud Montebourg, ancien ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique de François Hollande, était l’invité vendredi 28 août de The Village. Il accordait une interview à Petite République, lors de la réception donnée par Stéphane Wailly au château de Barsous. Il nous parlait de la marque qu’il a fondée : Bleu, Blanc, Ruche.

« Arnaud Montebourg avait dix ans d’avance sur tout le monde lorsqu’il prônait le « made in France », lançait Jean-Christophe Tortora, président de la Tribune. On se souvient de sa photo en marinière fabriquée par une entreprise de textile bretonne. Entreprise qui a vu alors ses ventes s’envoler.

Il est plus que jamais déterminé pour la dé-mondialisation et la relocalisation en ramenant les entreprises françaises sur le territoire national. «On veut acheter pas cher, mais on veut produire chez nous. C’est incompatible. »

Lors de son intervention, il insiste sur le fait que si nous voulons du made in France, il faut accepter d’en payer le prix.

Bleu, Blanc, Ruche

« Redonner le goût au consommateur. Achetez son miel chez l’apiculteur et non en grande surface car souvent trafiqué avec l’ajout de sucre. Bleu Blanc Ruche s’engage à acheter leurs miels à des apiculteurs français à un prix supérieur au prix du marché. En échange ceux-ci s’engagent à investir dans leurs fermes pour accroître le nombre de leurs colonies d’abeilles et ruches.» Et en homme passionné qu’il est, de partir à nous détailler les miels des apiculteurs adhérents (ils sont 45 sur le territoire français pour 3.555 ruches). « Le miel acheté chez Bleu, Blanc, Ruche est 100% français et bio. Sur les pots, il y a l’adresse de l’apiculteur.

Lorsque vous allez chez le caviste, vous ne lui dites pas, je veux du vin, mais je veux un Bourgogne, un Chablis. Pour le miel, c’est pareil. Chaque miel est différent suivant sa région de production. Il a son terroir. Connaissez-vous le miel de callune (bruyère cendrée) ? Un délice, ou encore le miel de ronce ? Le miel de bourdaine ? Le miel d’arbousier ? Le miel de sapin des Vosges ? »

Les amandiers

« Savez-vous également que chaque année en France, il se consomme 30.000 tonnes d’amandes et qu’elles viennent pour la plupart de Californie (la France n’en produit que 1.000 tonnes)? » Fort de ce constat, il décide de replanter 2.000 hectares d’amandiers dans le sud de la France en bio et créé la Compagnie des amandes, en partenariat avec l’INRA, le groupe DACO et des investisseurs.

Comme on peut le voir, Arnaud Montebourg, au-delà de la politique, est un entrepreneur qui pense et qui agit France. Peut-être faudrait-il de nombreux Montebourg pour que notre pays retrouve sa souveraineté ?