Durant ces derniers jours, La Fermette sponsorisée a vécu au rythme du cinéma.

Tout le monde en Comminges connait Eric Balat et sa fermette sponsorisée. Ce qu’on connaît moins, c’est sa passion  pour le cinéma. Celle-ci a réellement pris forme lorsqu’Eric a réalisé les décors du film de Roger Souza « les Etoiles de papiers ». Il réalise ensuite les décors du documentaire « Marie Bartête, matricule 107, une vie au bagne. Le virus est cette fois bien ancré, pas le covid, celui du cinéma.

La Belle Génoise

Son ami Christian Louis, écrivain commingeois, publiait voilà quelques temps un roman « La Belle Génoise ». La fermette est au centre du roman. Eric décide d’en écrire un film pour le réaliser par la suite. Il réécrit le scénario et le complète. Au hasard des rencontres, il fait la connaissance de comédiennes et comédiens, qui tous, à un moment ou un autre sont venus ou vont venir à la fermette. Le film aujourd’hui se transforme en six épisodes de 52 mn pour la télé. Les personnages y gagneront en profondeur et de nouveaux apparaissent sous la plume d’Eric. Le projet est dans l’attente d’un producteur. « Des pistes se sont ouvertes », confie Eric. « Je suis confiant depuis qu’à Luchon, au festival des créations télévisuelles, j’ai rencontré du monde. Ce grâce à Lucien Espouy (correspondant Petite République), que je remercie».

Mathilde Mosnier est la première comédienne qu’il rencontre. C’est elle qui interprétera le rôle principal.

Actrice mais également chanteuse, elle revient de Gap où elle a donné avec Marie-Sophie sa sœur pianiste professionnelle, une représentation de l’affaire Chopin, écrit justement par elle. Fin 2020, elle sort un album de chansons. Et puis elle sera présente à Cassan (34), pour le week-end du patrimoine où elle lira un texte sur les Cathares. Le 24 octobre, elle sera au festival de poésie de Labastide Saint Pierre (82). En projet aussi, « Je t’aime, filme moi », film d’Alexandre Messina.

Laurence Fabre jouera le rôle de la productrice dans la fiction.

Durant six mois, elle a été seule sur la scène de l’Essaïon dans « Entretiens d’embauches et autres demandes excessives ».  En septembre prochain, elle met en scène Elliot Jenicot dans « Les fous ne sont plus ce qu’ils étaient », d’après des textes de Raymond Devos. Et en projet, une pièce de théâtre avec André Ferréol.

Pierre Roussel

Acteur, danseur (Lido, Folies Bergère), et compagnon de Mathilde. Il intéresse beaucoup Eric car il est également cascadeur, spécialisé dans les combats avec des armes blanches et à mains nues. Il pense à lui également pour la voix off. Il a tourné entre autres dans les « Highlanders » et participé à deux spectacles mis en scène par Robert Hossein.

Une Fermette en ébullition

Comme on peut le constater, la Fermette est en pleine ébullition. Eric ne manque pas d’idées et complète au fil de ses rencontres un scénario déjà très fourni. Reste à trouver l’argent ce qui n’est pas le plus facile actuellement.

« En cette période mouvementée, il faut soutenir le théâtre et le cinéma », implorent en chœur les trois acteurs. « Il faut sortir car ce milieu emploie beaucoup de monde. C’est la culture. Il ne faut pas que les gens restent bloqués devant leur télé. »