C’est le samedi 25 juillet 2020 qu’a eu lieu l’assemblée générale de l’association des maires ruraux de la Haute-Garonne (AMR 31) en présence de Georges Méric président du conseil départemental de la Haute Garonne. Il s’agissait de remplacer le président sortant René Savelli. C’est Patrick Lefebvre maire de Saint Julien sur Garonne qui a été élu comme nouveau président. Nous l’avons rencontré dans son territoire du Volvestre.

Patrick Lefebvre, c’est quoi l’association des maires ruraux de France ?

Créée en 1971, l’association des maires ruraux de France fédère plus de 15 000 maires de communes de moins de 3500 habitants au sein d’un réseau solidaire en toute indépendance des pouvoirs et partis politique. L’AMRF porte la voix des communes ancrées sur les territoires ruraux pour défendre leurs enjeux spécifiques. C’est aujourd’hui une interlocutrice incontournable auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.

Il est à noter la toute récente nomination de Mr Joël GIRAUD, secrétaire d’Etat en charge de la ruralité auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Elle démontre la volonté du gouvernement d’initier des relations privilégiées avec le territoire rural ce qui était demandé par l’ensemble des collègues depuis fort longtemps et qui illustre l’efficacité des différentes interventions de l’AMRF auprès du chef du gouvernement.

Quelles ont été vos motivations pour être candidat à de poste ?

J’étais déjà vice président de cette association et bien engagé  pour la défense des communes rurales. J’ai pu constater, lors du congrès des maires ruraux à EPPE SAUVAGE en 2019 , le travail remarquable accompli par la délégation nationale de l’association et l’implication des présidents de l’Est, du Nord, de l’Ouest et du Centre. Cette délégation a pu travailler en collaboration avec les membres du gouvernement pour la rédaction de l’Agenda Rural suite aux 200 propositions que nous avions émises

 Quelles seront vos priorités pour ce mandant ?

  • Aider les maires ruraux en les informant et les assistant dans leur mission par le biais des référents territoriaux qui seront désignés et qui seront chargés de faire remonter au bureau les problématiques rencontrés.
  • Organiser des rencontres trimestrielles avec le Département, la Région, les services de l’Etat, les sénateurs et les représentants des chambres consulaires pour aborder les sujets d’actualités, les problèmes du terrain et les différentes questions que chaque adhérent pourra soumettre au bureau.
  • Communiquer en temps réel en faisant parvenir à chaque adhérent les informations tant nationales que départementales.
  • Obtenir une représentativité des maires ruraux auprès des instances départementales.

 Quel sera votre rôle de président ?

Mon rôle est de représenter les maires ruraux auprès des interlocuteurs publics du département, des services déconcentrés de l’Etat (Préfecture, Inspection d’Académie, gendarmerie…….) et des opérateurs de services. Il sera également de mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour réaliser les priorités que je me suis fixées et décrites et enfin d’être l’interlocuteur du bureau national de l’AMRF basé à Lyon.

Dans quel état d’esprit sont les maires ruraux de la Haute Garonne ?

C’est un début de mandat compliqué eu égard aux difficultés inhérentes à la crise sanitaire et économique. Nous recensons beaucoup de nouveaux élus dont certains ont vécu des passations difficiles. Toutefois il existe un ressenti positif pour s’investir dans leurs missions d’élus.