Avec un nouveau système de fonctionnement très novateur et plus démocratique, la communauté de communes du Volvestre est en ordre de marche pour permettre au territoire de mettre en place un développement harmonieux aux services de ses habitants…

C’est le jeudi 16 juillet 2020 à 18heures que l’installation du nouveau conseil communautaire de la communauté des communes du Volvestre s’est effectuée à la salle polyvalente de Carbonne. Il est à noter une parfaite organisation de la réunion avec de plus l’utilisation d’un système de vote électronique qui a fait gagner un temps énorme en évitant des dizaines de dépouillements fastidieux. Une très belle initiative sans aucun doute.

En raison d’une seule candidature pour la présidence et pour chacune des vices présidences, c’est dans le score obtenu par chacun des candidats que s’est porté l’intérêt du scrutin. Notons que ce sont messieurs Eric Salat maire de Mauzac et Frédéric Bienvenu maire de Montesquieu qui ont recueilli le plus de suffrage avec 49 voix / 57 votants

Président Denis Turrel

57 votants 2 abstentions Obtenues 48 voix

Première vice-présidente Anne Marie Naya (Maire Gouzens)

Projet de territoire / Personnel / Communication

57 votants 6 absentions Obtenues 46 voix

2eme vice-président Eric Salat ( Maire Mauzac)

Finances / Commande publique

57 votants 2 abstentions Obtenues 49 voix

3eme vice-président Patrick Lefebvre ( Maire Saint Julien sur Garonne))

Voirie / Patrimoine

57 votants 4 abstentions 1 blanc Obtenues 46 voix

4eme vice-président Frédéric Bienvenu ( Maire Montesquieu Volvestre)

Revitalisation des centres bourgs / agriculture / qualité alimentaire

57 votants 2 abstentions Obtenues 49 voix

5eme vice-présidente Pascale Mesbah Lourde (élu Rieux Volvestre)

Développement touristique

57 votants 3 abstentions 1 blanc Obtenues 39 voix

6eme vice-président Jean Louis Gay (Maire Massabrac)

Développement économique

57 votants 1 abstention 1 blanc Obtenues 44 voix

7eme vice-président Daniel Grycza (Maire Peyssies)

Collecte et valorisation des déchets

57 votants 3 abstentions Obtenues 40 voix

8eme vice-président Daniel Déjean (Adjoint Longages)

Petite enfance / Parentalité

57 votants 1 abstention 1 blanc Obtenues 43 voix

9eme vice-présidente Karine Brun (Maire Laffite Vigordane)

Accessibilité des services au public / politique santé handicap

57 votants 3 abstentions 2 blancs Obtenues 42 voix

10 eme vice-président Bastien HO (Adjoint Carbonne)

Aménagement de l’espace / Transition écologique

57 votants 1 abstention 4 blancs Obtenues 44 voix

11 eme vice-président Pierre Viel ( Maire de Montaut)

GEMAPI / Eau Assainissement

57 votants 1 abstention 2 blancs Obtenues 43 voix

La différence des voix s’explique par le fait que des votes au profit d’autres élus non candidats à ces postes ont été effectués par certains conseillers : le jeu de la démocratie surement

Une mandature placé sous le signe d’une démocratie renforcée

Le bureau exécutif sera composé par chacun des maires des communes constituant la communauté des communes du Volvestre avec cette idée quelque peu révolutionnaire de 1 commune = 1 voix. Fini l’hégémonie des communes les plus importantes qui décidaient souvent de tout et la frustration des communes les plus petites qui ne pouvaient que regarder passer les trains. Dorénavant les 32 maires devront composer dans l’unité et dans le seul intérêt du territoire avec cette nouvelle mission de convaincre leurs conseils municipaux. De Carbonne (5800 habitants) à Mailholas (34), une seule voix unanime.

Une mandature avec 4 enjeux

  • Un projet de territoire où les questions d’économie, d’emploi et d’écologie seront prioritaires en veillant à la maitrise de la fiscalité et des impôts.
  • Ne pas mélanger ce qui relève de la responsabilité de la commune et de celle de la communauté et associer tous les maires et élus dans les projets communs
  • La crise du Covid l’ayant encore plus démontrée, besoin de retrouver le dynamisme du tourisme et de l’agriculture sur notre territoire rural
  • Travailler avec une imbrication forte avec les partenaires que sont le Région Occitanie, le conseil départemental 31 et le pays sud toulousain

Durant cette mandature, le président rappelle que devra être également étudié l’avenir du Sivom des plaines et coteaux du Volvestre basé à Rieux qui est à un tournant de son histoire.

La vie de la communauté des communes du Volvestre

Les vices-présidents ont été abaissés au nombre de 11. Avec la création du bureau exécutif et la présence en son sein des maires, ils auront prioritairement un rôle d’animateurs de commissions. Si leur nomination a tenu compte d’un équilibre subtil du territoire, cela n’a pas été le cas pour la parité puisque seule 3 femmes sur 11 postes ont été élues.

En indemnités brutes le président percevra une somme de 1011 euros par mois et les vices présidents 622 euros. Par rapport à d’autres collectivités de même importance et du montant maximum qui pourrait être alloué, cette somme est indiquée comme très raisonnable et peu élevée.

Commentaires :

Une rentrée des classes pour nombre d’élus nouveaux qui découvraient pour la première fois le conseil communautaire, non sans une certaine émotion. Une réunion au cordeau mené d’une main de maitre par le nouveau président Denis Turrel, très à l’aise dans ce genre d’exercice.

Notons toutefois que, malgré que cette compétence n’existe pas à la CCV mais que la sécurité est le principal soucis des citoyens avec l’emploi, aucun vice-président chargé de suivre les problèmes d’insécurité sur l’ensemble du Volvestre ou à réfléchir sur l’éventualité d’une police communautaire n’a été nommé. Les maires gardent cette compétence en exclusivité avec une vue restreinte sur une délinquance de plus en plus mobile.

Enfin gageons que le service de communication de la communauté aura à cœur de travailler avec la presse locale pour permettre aux citoyens du Volvestre de mieux connaître le fonctionnement de cette collectivité territoriale qui gère de très nombreux aspects de notre vie quotidienne dans la plus grande discrétion…