« Cette bière est le fruit d’une collaboration de longue date entre la brasserie la Biérataise et le Village Gaulois. C’est surtout la volonté de travailler quelque chose de nouveau avec une autre structure… l’aboutissement d’une amitié de plus de 20 ans… un projet avec des gens qu’on aime bien… avec le souhait de travailler en cohérence avec un territoire… » C’est par ces mots que Michel Jouin (créateur de la brasserie artisanale) a débuté la présentation officielle de la bière « Gauloise de Garonne » mercredi 8 juillet dernier à Saint-Julien, en présence de Jean-Luc Blanchard, directeur du Village Gaulois, et Alexandre Cardona, brasseur de la Biérataise.

Une bien belle aventure pour des passionnés qui n’ont pas hésité à mettre leur philosophie et leurs connaissances en commun pour créer une bière atypique à la robe dorée. « Nous l’avons fait très sérieusement, mais nous sommes aussi là pour donner du bonheur aux gens. La Gauloise de Garonne est une bière de banquet (gauloise oblige !) mais aussi de dégustation. Elle se veut festive et rafraichissante. Elle allie les amertumes délicates de l’armoise commune et de l’absinthe, aux notes riches de malt grillé et d’herbes fraîches. C’est une invitation à suivre la Garonne depuis Toulouse jusqu’au Village Gaulois. Et nous serions ravis que la Gauloise de Garonne soit ambassadrice de ce lieu unique ! » a expliqué Michel Jouin.

Avec tout son savoir-faire, Alexandre (brasseur de la Biérataise) n’a pas manqué de nous livrer tous les secrets de la Gauloise de Garonne : « Chez nous les bières ne sont pas standardisées et nous avons l’habitude de travailler sans se soucier des modes et des tendances. D’où l’idée de faire une bière qui a du répondant avec très peu de houblon ou quasiment pas. Car oui, lorsqu’on creuse un peu on se rend compte que les premières boissons fermentées à base de céréales remontent à 7000 ans avant Jésus-Christ et cela bien avant le houblon. Il existe une palette énorme de plantes pouvant le remplacer notamment le malt d’orge. Son arôme provient principalement de l’Armoise commune et son amertume de l’absinthe. On y trouve également, de l’Achillée Millefeuille et du Lédon des Marais. On peut la boire bien fraiche à toute heure mais elle s’accorde bien avec des mets cuisinés comme une viande blanche (une volaille fourrée à l’armoise par exemple) ou un poisson en sauce préparé avec des herbes aromatiques. La Gauloise de Garonne est disponible en bouteille ou en fût (compter environ 3 euros les 33 cl) ».  A noter que le look de la bouteille revient à notre ami Loïc Bel !

La Gauloise de Garonne est disponible à la vente au Village Gaulois (www.village-gaulois.org) et directement à la brasserie Biérataise à Bérat (www.bierataise.com). D’ici quelques jours, on pourra la trouver dans plusieurs boutiques toulousaines axées sur le tourisme.