Nathalie AUGUSTIN ROUCH nous accueille aux pieds des vieux murs de pierres, qui renferment les ateliers de son mari Pierre ROUCH. Dans le soleil couchant de cette fin d’après-midi, elle nous raconte son village, dont-elle est Maire et amoureuse.

HERRAN commune située au-dessus d’Arbas sur le canton d’Aspet,

juchée sur la zone géographique, la plus élevée du canton. « Avec le massif de Paloumère, qui présente l’un des réseaux souterrains les plus vaste d’Europe, d’un dénivelé de 1000 m. L’ensemble des cavités qui le composent est connu sous l’appellation « réseau Trombe ». Pendant une longue période le territoire fait partie du consulat d’Arbas et est rattaché à Fougaron. La commune ne devient autonome qu’en 1871. Touchée par la Seconde Guerre mondiale en 1944, le hameau de Labaderque est attaqué par les troupes allemandes, qui poursuivent les maquisards. L’affrontement fera 4 morts chez les résistants et une soixantaine chez leurs ennemis. »

Joan de Nadau, a composé, une émouvante chanson, sur ce triste épisode, intitulée «Norbert Aspa » décédé le 11 août 1944 à La Baderque, torturé puis tué d’un coup de baïonnette, il avait 54 ans…

Joan de Nadau, fait souvent appel aux nombreux talents de Pierre, joueur de « boha » (cornemuse) de « aboes du Couseran » (hautbois du Couseran). Passionné de musiques, Pierre est constamment en collectage d’informations sur les musiques, les vieux instruments. Aujourd’hui Pierre et Nathalie reçoivent une douzaine de musiciens pour un atelier « anches ». Qu’es aquo ? Une anche est une lamelle qui vibre pour produire le son de certains instruments de musique à vent de la famille des bois. Faite de roseau, de métal ou de matière plastique, elle est mise en vibration directement par le souffle producteur.

Pierre Rouch nous dit :

« L’idéal c’est que le musicien fabrique ses propres anches. Il faut collecter le roseau, en hiver, d’au moins deux ans. Scié en tube il est alors travaillé dans sa longueur, plié, façonné, poncé. C’est une anche sculptée, taillée dans la masse. Attention, cela demande de la méthode, quelques outils bien aiguisés, de la précision dans les gestes… Chacun exploite les possibilités de ces objets sonnants pour en faire sortir le meilleur »

Pour les spécialistes nous vous recommandons de vous munir de « La Méthode de Haubois des Pyrénées » http://www.bouilleurdesons.fr/  de Pierre Rouch (facteur de cornemuses et de hautbois) et de Sergi Llena Mur.

Pierre Rouch, joue dans de nombreux groupes. Sa passion, œuvrer pour que perdure ces savoir-faire, transmis de générations en générations. A Herran, les murs résonnent de chants, de musiques. Chez Nathalie et Pierre, à l’église où sont organisés quelques concerts en cours d’année. Pierre fait souvent le trajet vers Saint Girons 09, dans son pays de naissance, pour donner des cours de Hautbois du Couseran et de Clari. Il est à l’initiative, avec quelques passionnés et son ami Eric Fourcadet de la création de la section « Trad » au conservatoire de musique, Guy Lafitte, de Saint Gaudens. Ces 2 enfants ont créé avec quelques jeunes, de leur âge, un groupe qui porte le nom de « Estornapic », voilà l’aventure continu… le village de Herran va faire encore parler de lui !…

https://youtu.be/vz7veXeWmYY

https://www.youtube.com/watch?v=L4F34P2YdVU