Petite République n’est pas qu’un organe de presse web de plus. Petite République, c’est avant tout une famille soudée, même si parfois les idées politiques des uns s’affrontent à celles des autres…

Yannick Foucaud, fondateur de Petite République, avec des moyens financiers limités, réussit le tour de force de fédérer autour de lui près de vingt correspondants de presse. La famille va continuer de s’agrandir pour affiner le maillage territorial.  Le secteur couvert va du Muretain au Luchonnais. Tous les sujets sont traités même si de ci de là ils peuvent en égratigner quelques uns visiblement peu habitués au contradictoire.

Une audience en hausse constante.

Petite République, ce sont, certaines semaines, plus de 85.000 pages vues ! L’avantage pour le lecteur : la totale gratuité, l’information diffusée quasiment en temps réel.

Pour les correspondants, c’est la liberté d’expression, dans le respect de l’autre. Ce sont des articles « à la main » de chacun. A Petite République, on ne rentre pas dans un moule. C’est aussi ne pas être dans un carcan : pouvoir offrir au lecteur une information complète et des photos…presque en nombre illimité.

Une formation continue pour les correspondants.

Ce mercredi 24 juin, journée de formation au siège du journal. Moment studieux où chacun s’exprime et donne ses idées. Moment convivial ensuite avec une succulente paella préparée par le maître des lieux. Une prochaine journée de formation est déjà programmée pour le début du mois de septembre dans le Cazérien ou le Comminges.

Si vous « tombez » sur cet article par hasard et que le concept vous plait, abonnez-vous à la newsletter.

contact@petiterepublique.com

https://www.facebook.com/petiterepublique/

https://www.petiterepublique.com/