C’est dans une ambiance très particulière que s’est tenue l’installation du nouveau conseil municipal de Carbonne sous la présidence de Michel Vigne, conseiller municipal le plus âgé. Des masques cachant les visages sont venus rappeler que l’époque était particulière. L’absence quasi totale de public (5) a peut être montré le désintérêt des citoyens pour la vie collective et qu’il y aura surement nécessité d’en comprendre le sens.

Bernard Bros, maire sortant, qui peut se montrer fier de son mandant et partir la tête haute, a rappelé avec justesse et fort à propos qu’il appartenait à la nouvelle équipe de trouver une légitimité dans l’action, de tenir les promesses de campagne et d’associer autant que faire se peut la population carbonnaise à la vie de la commune.

Denis Turrel a été élu à l’unanimité et à bulletin secret maire de Carbonne.

Dans son discours de nouvel élu, il a donné quelques unes de ses priorités qui sont éducation, environnement et commerce local… Son intelligence politique, sa finesse d’analyse et une ambition nécessaire devrait lui permettre de réussir un beau mandat.

Ont été élus :

1er adjoint en charge de l’éducation, enfance et jeunesse: Marie Caroline Tempesta

2ème adjoint en charge des finances, politique associative et animation locale: Ali Bénarfa

3ème adjoint en charge de la solidarité et de l’action sociale: Madeleine Libret-Lautard

4ème adjoint en charge du personnel, de la prévention et de la sécurité: Michel Vigne

5ème adjoint en charge de la culture et communication: Sophie Renard-Cot

6ème adjoint en charge de l’urbanisme et des travaux: Rémi Ramond

7ème adjoint en charge des sports et loisirs: Sandra Da-Sylva

8ème adjoint en charge de l’environnement et du cadre de vie : Elias Tayiar

Commentaires :

Une légitimité à conquérir dans l’action

Elue avec à peine 20% des voix par rapport aux inscrits, la liste unique conduite par Denis Turrel ne peut se prévaloir d’une légitimité sortie des urnes. Un score extrêmement faible qui ne peut pas s’expliquer que par la seule période particulière du Covid 19, d’autres communes comparables n’ayant pas eu toutes de si mauvais résultats. Sans nul doute que la présence d’une seule liste, très inhabituelle dans cette commune, a joué à fond dans ce résultat. De plus la présence sur cette liste unique élue du Docteur Tayiar, ex conseiller sortant d’opposition et seule personnalité à être en capacité de monter une liste située plus à droite, a pu jeter quelques troubles chez les électeurs déjà désorientés par cette période anxiogène. Ce praticien dont on peut apprécier la grande gentillesse naturelle est un ex Filloniste dans l’âme et semble-t-il un macronien de cœur. Il lui a été confié le poste de 8ème adjoint. Il aura en charge l’environnement et le cadre de vie.

Un focus particulier sur certains adjoints :

Marie Caroline Tempesta, conseillère régionale, s’est vu confier le poste de première adjointe. Une promotion méritée pour ce docteur en biochimie médicale qui, promis à une brillante carrière, a préféré faire le choix de cœur de servir l’intérêt public, son territoire et sa commune. Elle sera un relais essentiel et incontournable pour Denis Turrel. Bien qu’étant un véritable bourreau de travail, il garde pour l’instant une activité professionnelle intense et est candidat à sa propre succession comme président de la communauté de communes.

Michel Vigne ex banquier à la retraite s’est vu confier la prévention et la sécurité. Ces anciennes fonctions ne lui ont pas toutefois donné le portefeuille des finances confié à monsieur Ali Benarfa par ailleurs tout à fait à sa place dans la politique associative et l’animation locale où il ne peut qu’exceller.

Entrée remarquée comme 5° adjoint du docteur Sophie Renard Cot qui se voit attribuer la communication et la culture. Nul doute que cette dynamique personne ne manquera pas de projets pour renouveler le genre et apporter des idées nouvelles.

Nomination plus politique de Rémi Ramond comme 6° adjoint, ce militant étant le responsable local du parti socialiste. Il n’en n’est pas moins un homme aux compétences très avérées dans de nombreux domaines. L’urbanisme et les travaux devraient parfaitement lui convenir

Très motivé par ce nouveau mandat qui débute, l’ensemble du conseil municipal se met au travail avec enthousiasme qui devra perdurer dans le temps. Sans opposition déclarée par manque d’une liste adverse et comme cela est très souvent le cas dans cette situation, celle-ci peut arriver de l’intérieur. Il appartiendra donc au talentueux Denis Turrel à veiller à un équilibre harmonieux.