La saison est close et l’affaire est entendue. 2020 restera une année blanche piquée de frustrations. Les différents présidents des équipes d’élite 1 et 2 ont rendez-vous par visioconférence le 23 mai avec les instances de la fédération.  Même si le ministère des sports ne se prononcera que le 2 juin sur l’éventuelle reprise des entraînements et de la compétition, l’orchestre du XIII aura préalablement accordé ses violons et défini ses attentes.

Si le Covid le permet, la saison 2020-2021 pourrait débuter plus tôt que d’habitude, en octobre. Au club de Saint-Gaudens, on y réfléchit déjà. Un bureau de dirigeants, défini en réunion de travail, apportera  mercredi toute la lumière sur l’état des forces subsistantes. Quel joueur partira ? Quel joueur restera ?

« Les Australiens sont partis et ne reviendront pas. Tous les autres devraient être là, souligne le président Alain Lagèze. Il faut déjà penser au recrutement et nous nous attacherons à recruter Français ». L’entraîneur Julien Gérin entend bien récupérer sa même équipe et lui faire profiter des bonnes choses mises en place depuis un an. Le XIII saint-gaudinois dispose d’excellents joueurs. Il reste à pallier les départs des étrangers. « Tout le monde est ok, lâche Julien Gérin. On recherche le complément de deux piliers, un talonneur, un 2ème ligne centre et un demi centre… »

De bonnes pistes s’avèrent déjà prometteuses. Et si les résultats à venir sont à la hauteur de l’engouement affiché, et bien, il faudra compter sur un treize d’Ours saint-gaudinois aux dents bien allongées en 2021.